in

Etats-Unis : les musulmans lancent un appel aux dons pour soutenir les familles de deux hommes tués par un suprémaciste blanc

A Portland, dans l’Oregon, l’émotion est à son paroxysme depuis ce vendredi 26 mai funeste, marqué par le double homicide odieux, commis par un suprémaciste blanc, qui a coûté la vie à deux hommes, aujourd’hui salués en héros par une ville qui les pleure  : Ricky John Best, 53 ans, un père de quatre enfants, vétéran de l’armée américaine qui travaillait au sein de la mairie de Portland, et Taliesin Namkai-Meche, 23 ans, diplômé d’économie, qui avait rejoint un cabinet de conseil auprès du groupe Cadmus.

Les hommages poignants se succèdent depuis ce jour tragique où ils ont été poignardés mortellement à bord d’un tramway par Jeremy Joseph Christian, un raciste de la pire espèce qui insultait deux adolescentes terrifiées dont l’une était musulmane et voilée, après s’être courageusement interposés en tentant vainement de calmer sa fureur.

Ils étaient près d’un millier à se rassembler, samedi 27 mai, sur les lieux du drame, pour s’incliner devant la mémoire de ces deux héros du quotidien dont le destin a été foudroyé par l’islamophobie violente qui, ce vendredi-là, a culminé dans la folie meurtrière.

Ce double crime sauvage qui a blessé grièvement une troisième personne, Micah Fletcher, un étudiant de 21 ans qui, cruelle ironie du sort, s’était brillamment illustré dans un concours de poésie en condamnant l’islamophobie, a fortement ébranlé la communauté musulmane de Portland, alors que l’heure de célébrer le Ramadan venait de sonner.

Sous l’impulsion de deux associations musulmanes, Muslim Education Trust et Celebrate Mercy, un appel aux dons en ligne a été immédiatement lancé avec le hashtag #Muslims4Portland, afin de soutenir les familles des victimes frappées par un deuil insoutenable. « Nous entendons répondre à la haine avec l’amour, au mal avec le bien, comme notre foi nous l’enseigne, et envoyer un puissant message de compassion à travers l’action », ont déclaré leurs responsables dans un communiqué commun.

L’objectif de 80 000 dollars que s’étaient fixées les deux organisations musulmanes a été très vite pulvérisé pour friser les 300 000 dollars, lundi 29 mai. “Aucune somme d’argent ne ramènera les victimes, mais nous espérons alléger le fardeau des familles d’une manière ou d’une autre et montrer notre sincère appréciation de leur acte héroïque contre l’islamophobie”, ont-elles précisé, avant d’inciter à se fédérer sous le cri de ralliement : “Tous ensemble contre la haine”.

Mis hors d’état de nuire après avoir pris la fuite, Jeremy Joseph Christian, 35 ans, est désormais sous les verrous, laissant une ville accablée dans son sillage raciste macabre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jacques Faty: “J’ai perdu mon brassard à cause d’une prière avec Ribéry”

Le chanteur Khaled piégé par la chaîne arabe MBC