in

La bienfaisance musulmane redouble d’activité à Chicago

A Chicago, en ce mois sacré de Ramadan qui ouvre grand les cœurs, les actions de bienfaisance se multiplient et renforcent leur dispositif d’entraide, ouvrant grand les portes de centres alimentaires aux plus défavorisés, ces laissés-pour-compte qui sont toujours plus nombreux à être abandonnés sur le bord de la route, sans ressources, sans toit, et avec la solitude pour compagne, sur le sol de la première puissance mondiale.

Pleinement imprégnées des valeurs essentielles de l’islam, les organisations musulmanes ne manquent pas de bras bénévoles pour lancer des grandes campagnes de collectes d’aliments et en assurer toute la logistique, à l’image du « Centre alimentaire Sabeel » créé par le Conseil islamique de l’alimentation et de la nutrition. Sensibilisés très tôt à la question cruelle de la paupérisation inexorable d’une frange de la population américaine, les responsables du centre Sabeel l’ont voulu accessible tout au long de l'année aux plus nécessiteux parmi leurs coreligionnaires, mais aussi au-delà de la seule galaxie musulmane, la misère occidentale des temps modernes fragilisant en effet tous les hommes, blancs ou noirs, musulmans comme non-musulmans, et ne connaissant aucune trêve, pas même celle de la période estivale.

"Au cours des 12 dernières années, notre centre alimentaire a organisé régulièrement des collectes de dindes que nous avons été heureux de distribuer à ceux qui sont dans le besoin et pour qui cela a représenté un vrai festin", a déclaré Roger Othman, directeur exécutif du Conseil islamique de l'alimentation et de la nutrition à Chicago, très affairé par les préparatifs des grands iftars gratuits qui vont rythmer chaque soirée Ramadanienne et faire bien des heureux.

Ces ruptures de jeûne fraternelles et conviviales seront également placées sous le signe de la protection de l’environnement, du recyclage du plastique et de l’utilisation de produits biodégradables abordables, conformément à l’éthique musulmane qui commande à chaque fidèle de préserver le monde qui l’entoure. « Go Green », c’est sous ce slogan que les mosquées de Chicago et les banques alimentaires se sont mises au « Vert », à la faveur d’un mois béni propice à la revivification des enseignements coraniques.

Dans un Chicago qui déborde de générosité et d’énergie, l’Alliance des femmes musulmanes (MWA) se dévoue sans compter auprès des sans-abri afin de leur fournir des paniers de victuailles de première nécessité. Ce « Ramadan Rush » pour la bonne cause mobilise actuellement plus de 200 femmes bénévoles, de tous âges et de tous les horizons, qui redoublent d’ardeur pour empaqueter la nourriture et composer des paniers garnis pour plus de 450 familles identifiées comme étant en grande détresse."Chaque semaine, notre association MWA vient en aide aux plus fragiles et vulnérables de notre communauté en distribuant ces paniers de denrées de première nécessité. C’est notre manière de célébrer les précieux bienfaits du mois béni et de nous montrer digne de l'esprit de solidarité qu’il insuffle en nous", a expliqué Khadija Hussain, directrice du MWA, en précisant que le bonheur incommensurable de donner et de partager comblait les cœurs.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Patrick Chêne reçoit des tweets injurieux pour avoir complimenté l’équipe d’Algérie (vidéo)

Le silence des médias sur l’assassinat d’un adolescent Palestinien (vidéo)