in

Etats-Unis : la venue d’Ibtihaj Muhammad, la célèbre escrimeuse voilée, crée l’événement dans une école musulmane

Au faîte de la gloire dans une Amérique qui salue sa fabuleuse ascension à la pointe de l’épée, coiffée d’un voile qui l’a fait doublement entrer dans la légende de l’Olympisme, la célèbre escrimeuse Ibtihaj Muhammad a fendu l’armure, la semaine dernière, devant un jeune public que son palmarès et sa présence charismatique ont émerveillé.

Impatients de voir cette championne d’exception en chair et en os, rêvant pour nombre d’entre eux de marcher sur ses traces, 550 petits écoliers musulmans de l’Illinois avaient des étoiles dans les yeux en apercevant sa silhouette athlétique, presque féline, franchir le seuil du prestigieux Institut d’enseignement islamique qui a eu l’honneur de la recevoir.

Publicité
Publicité
Publicité

« Toute la semaine, les enseignants de mes trois enfants ont dû parler du grand événement que représentait sa venue », a confié Rabia Hussain, une mère de famille de la localité d’Oak Brook, près de Chicago, s’exclamant : « Mon fils Idris, qui a 6 ans, veut être escrimeur maintenant ! ».

Devant les regards fascinés qui se posaient sur elle, et les sourires attendrissants qui illuminaient des visages encore poupons, la cuirasse d’Ibtihaj Muhammad n’a pas résisté. Elle a été littéralement transpercée, laissant apparaître l’extrême sensibilité d’une jeune femme musulmane parfaitement accomplie, qui profita de cette parenthèse enchantée pour retrouver son âme d’enfant.

Ayant plus d’une corde à son arc, la fine lame multi-médaillée a repris le chemin de l’école avec un bonheur d’autant plus grand qu’elle devait y présenter le joli conte illustré « The Proudest Blue – A Story of Hijab and family », dont elle est l’auteure. 

En effet, quand elle ne croise pas le fer avec la dextérité qu’on lui connaît, Ibtihaj Muhammad s’empare de son autre arme secrète : sa plus belle plume, alerte et poétique, qui a su puiser dans ses souvenirs d’enfance, lorsqu’elle était la seule écolière vêtue d’un hijab de sa classe, une  histoire touchante et inspirante, qu’elle a souhaité transmettre en priorité aux petite filles musulmanes. Et autant dire que dans ce registre aussi, elle a fait mouche !

« Sa persévérance, sa résilience, sa quête de l’excellence dans tout ce qu’elle entreprend sont autant de qualités louables que nous voulons cultiver chez nos élèves. La réussite d’Ibtihaj Muhammad dans tous les domaines, et notamment dans le sport de haut niveau, est une magnifique source d’inspiration pour la jeunesse musulmane. Elle force l’admiration des petits comme des grands », a souligné le directeur de l’Institut islamique Farhat Siddiqui.

Que de chemin parcouru, d’assauts réussis et de beaux projets parachevés, depuis ses premiers pas esquissés à 13 ans sur une piste d’escrime exigeante ! 

Publicité
Publicité
Publicité

« Dans cet album, j’ai voulu à la fois valoriser et insuffler un sentiment de fierté aux petites filles musulmanes voilées, tout en leur donnant des clés pour affronter l’hostilité ambiante. Ce conte pour enfants est une ode à la tolérance et à l’acceptation de nos différences », a déclaré avec lyrisme la première escrimeuse voilée des Etats-Unis qui, mieux que quiconque, se dresse contre le fléau de l’islamophobie à fleurets mouchetés.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Décès de Bernard Ravenel, ardent défenseur du droit des Palestiniens

« Retour au bled » : Des Français d’origine sénégalaise retournent dans le pays de leurs parents