in

Et si vous alliez à Gaza pour les vacances…

Quelle meilleure arme que l’humour pour lutter contre les injustices, d’autant plus quand elles sont criantes, à l’instar de la plus grande prison à ciel ouvert du monde !

A travers son « Journal de Personne » original et caustique, mis en ligne en 2001, la dramaturge Emeline Becuwe s’est lancée dans le registre de la satire politique et sociale scénarisée, qui fait sourire, réfléchir, et parfois grincer des dents, mais toujours pour la bonne cause.

Dans un décor de club de vacances, sur fond d'une piscine, des lunettes de soleil sur la tête, se prélassant sur une chaise longue tout en sirotant nerveusement un cocktail, la comédienne, alias « Personne », revendique haut et fort le « tourisme politique », sa destination de rêve étant toute trouvée : Gaza !

Fera-t-elle des émules? Même s’il y a fort à parier que la foule ne va se ruer vers les agences de voyage pour s’envoler vers cette région du monde, il n’en reste pas moins que « Gaza Mia » interpelle. Un pari audacieux qui fait mouche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si l’on vous dit identité nationale, vous pensez à qui ?

Agression du TGV Toulouse-Lyon, un déplorable emballement politico-médiatique