in ,

En toi-même

 

As-tu découvert quelque chose sur toi ? Tes privations ont-elles révélé ce que tu ne connaissais pas de ton être ? Si ce n'est pas le cas ça viendra. Aujourd'hui tu n'as sans doute senti que de la fatigue. Tu commences à te dire que les prochains jours seront longs, très longs. Arrête d'y penser. Derrière la fatigue c'est ton corps qui te parle, tes besoins et tes envies. Ecoute ton coeur et ton âme. Cherche à l'intérieur, en toi-même, au plus profond de ce que tu connais peu. Nourris ton âme de patience et de volonté, ainsi tu oublieras tes besoins vitaux. Ton corps est privé, soit. Maintenant il est temps de nourrir ton être ; il est temps de faire émerger une force. Tu en as besoin.

 

As-tu regardé autour de toi aujourd'hui ? Quelqu'un t'a sûrement exaspéré. Comment as-tu réagi ? Colère, insultes ou maîtrise ? Si dans la privation tu fais preuve de maîtrise alors tu seras le plus patient quand tu seras rassasié. Et surtout n'oublie pas. Continue de Lui parler. N'arrête surtout pas. Ne doute jamais de Sa Présence. Si tu laisses le doute s'installer c'est que tu as perdu le contrôle de tout. Ne te laisse pas aller. Résiste et ton corps s'habituera. Avance et ton coeur te grandira.

 

Et ensuite ? L'être aimé. Que lui as-tu dit aujourd'hui ? Lui as-tu confié ton amour ? Tes désirs ne doivent être que des images floues et la seule attitude est de lui faire sentir la douceur de ton coeur. Soit le meilleur pour elle, pour lui. Protégez-vous de tout, même de vous-mêmes. Retrouvez-vous dans ce qui vous unis. Cherchez la paix et la protection. Aimez-vous, tout simplement. Nourris-toi de la sincérité de son regard et de la beauté de son âme. Tant que vous suivrez la même direction rien ne vous fera dévier.

 

Tu as sûrement lu l'histoire de Yoûssouf (Joseph). Il a été désiré. Il a été sali parce qu'il a résisté. Il a été calomnié. On lui a donné le choix et il a préféré la prison. Il a choisi de se protéger en s'isolant. Il a enfermé son corps pour mieux libérer son coeur. Libre de choisir d'être privé de liberté. Il a éduqué ses compagnons de cellule et leur a révélé les secrets de leur rêve et de leur cauchemar. Pourrais-tu être comme lui ? Refuser la liberté pour un temps afin de mieux connaître ce qu'il y a en toi-même. La vie est trop belle n'est-ce pas ? Alors profites-en. Ne te gâche pas et fais grandir ton âme. Elève-là. Elle est tout ce qui restera. Ton corps n'est que poussière. Une journée passe tellement vite même quand on se prive. Alors ne perds pas un instant pour faire le bien et être meilleur. Un sourire, un geste d'attention et d'amour, un don, un service, un conseil. Tant que tu seras utile aux autres tu seras meilleur de jour en jour. Et surtout n'oublie pas de prendre soin de toi et de ton coeur. Tu en es responsable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La nuit du doute de la tradition contre les calculs de la modernité

Reportage sur le Ramadan (BFMTV)