in

En Irak, des manifestants tués par des snipers

Les affrontements ont gagné en intensité vendredi 4 octobre à Bagdad entre forces antiémeutes et manifestants, le jour où la plus haute autorité chiite d’Irak a mis en garde contre une aggravation de la contestation si le pouvoir ne répondait pas rapidement à ses demandes.
Trente-sept personnes -33 manifestants et quatre policiers- ont été tuées et des centaines blessées selon des sources officielles depuis le début mardi de ce mouvement, né d’appels sur les réseaux sociaux pour protester contre la corruption, le chômage et la déliquescence des services publics.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Allemagne : l’opération « portes ouvertes » dans 1 000 mosquées rencontre un vif succès

Crimes israéliens: Grand appel européen à manifester devant la Cour Pénale Internationale