,

Elèves musulmans de Béziers: Ménard jugé pour provocation à la haine

Le MRAP se félicite de la décision du Parquet de Paris qu’il avait saisi avec la LICRA de renvoyer M. Robert Ménard devant le tribunal correctionnel à Paris pour y être jugé pour provocation directe à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'un groupe de personnes en raison de son appartenance à une religion.

Le 1er septembre 2016 il publiait un tweet "#rentreedesclasses: « la preuve la plus éclatante du grand Remplacement en cours. Il suffit de regarder d'anciennes photos de classe… »" Cinq jours plus tard, invité de la matinale de LCI, il déclarait : "dans une classe du centre-ville de chez moi, 91% d'enfants musulmans. Evidemment que c'est un problème. Il y a des seuils de tolérance (…)".

Ces propos racistes et xénophobes contre les « enfants musulmans », contre tous nos concitoyens de confession musulmane ou supposée telle ne doivent pas restés impunis !

Il est essentiel de condamner ces déclarations mortifères pour le vivre-ensemble. L’avenir ne peut pas être dans de futurs matins bruns, mais dans une mobilisation de tous pour faire reculer les problèmes sociaux, générateurs de souffrances, d’inégalités, de concurrence et de ghettoïsation.

Le MRAP qui entend stigmatiser ces propos de haine, se constituera partie civile contre Robert Ménard. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *