in

Égypte : quand le plastique devient textile

En Egypte, une usine transforme du plastique en tissu polyester.

Publicité
Publicité
Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Oula!!!
    Des bouteilles plastique en polyester? Ils ont les moyens en Egypte. Ca ne serait pas du polyéthylène? A part ça, content d’apprendre que le mylar possède “les gènes du coton”.
    Juste pour mémoire, l’immense majorité des bouteilles plastique est fabriquée en PET, ou en PEHD -polyéthylène haute densité, plus résistant. Jadis, on trouvait aussi de bouteilles en PVC, mais la formule est abandonnée. En revanche, certains fabricants ont opté pour le polypropylène, même si cette diversification complique le recyclage. Le polycarbonate est réservé aux produits de luxe. Enfin, on trouve aussi désormais sur le marché des plastiques bio-dégradables comme les PLA.
    Mais pas de bouteilles en polyester! Ce matériau de luxe est plus connu sous les appellation Mylar ou nylon. C’est la Rolls des plastiques. Beaucoup plus résistant que le coton, il n’est pas hydrophile et ne nécessite donc pas de repassage. Il peut néanmoins provoquer des allergies. La plupart des vêtements sont composés d’un mélange de coton et de polyester, qui permet de cumuler les avantages de ces deux produits.
    Les seuls vêtements fabriqués à partir du recyclage des bouteilles plastique sont les polaires, 100% polyéthylène. J’en déduis que le climat a dû se rafraîchir en Egypte.
    Pour ce qui est du polyester de récupe, il est extrait des vêtements que nous bennons. Sa résistance est très inférieure à celle du polyester issu du pétrole, mais le prix n’est pas le même.
    Voila voila. C’était juste l’avis d’un professionnel, vu que j’ai bossé jadis dans cette branche. Quant aux “gènes” du polyester, respect.

    Message personnel à la rédaction de Oumma: Si vous voulez publier des articles scientifiques conviviaux et absents d’erreurs, je suis à votre entière disposition, et c’est gratuit. Je suis même capable de simplifier les sujets les plus complexes. Et je pense que je saurai éviter les erreurs grossières comme celles contenues dans cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Etats-Unis : des médecins musulmans ouvrent une clinique pour les pauvres, de toutes confessions

« Nous devons porter sur le soufisme un regard critique »