in

Ecosse : Les bus de Dundee véhiculent l’image de paix de l’islam

Ils ont fière allure dans leur nouvel habillage qui contraste agréablement avec les habituelles publicités racoleuses, et intelligemment avec les préjugés tenaces, réactivés violemment par les attentats de Paris, les bus de Dundee, au nord de l'Ecosse, sillonnent la ville depuis lundi en véhiculant une image humaniste de l’islam, belle de vérité.

C’est une citation du Prophète Muhammad (saws), révélatrice de sa bonté, de son altruisme et empathie envers son prochain, qui s’expose à la vue des passants et des passagers, renvoyant tout à la fois les caricatures diabolisantes et ceux qui se réclament du grand homme de l’islam pour commettre l’innommable dans des ténèbres abyssales.  

"N'a pas cru en moi celui qui dort le ventre plein, tandis que son voisin à ses côtés a faim et il le sait", telle est la phrase clé, à la portée universelle et d’une actualité toujours aussi criante, que lisent sans se lasser les habitants de cette cité industrielle du pays du chardon, en découvrant la grande campagne de sensibilisation au vrai message de l’islam et à la nature profonde de sa figure emblématique, initiée par une communauté musulmane locale pleine de ressources.

Saluée par les musulmans eux-mêmes, et par certaines érudits dont le Mufti Abdur-Rahman, directeur de ZamZamAcademy.com et Al-Rayyan Institut, qui s’est empressé de féliciter chaudement ses concepteurs sur Twitter: "Magnifique da`wa positif à Dundee en Ecosse. Aucun croyant, digne de ce nom, ne peut en effet dormir le ventre plein à côté de son voisin affamé", cette action de communication, bien pensée et arrivée à point nommé, est couverte de fleurs, tout comme l’était, la semaine dernière, une autre opération de proximité toujours organisée au cœur de Dundee, qui avait précisément choisi de le dire avec des bouquets de roses.  

Délicatement ornées de citations du Prophète, telles que "Dois-je vous informer de quelque chose qui est titulaire d'un statut plus élevé que le jeûne, la prière et la charité ? Faire la paix entre les peuples", ces roses offertes en partage aux citoyens ordinaires ont magnifiquement brisé la glace et fissuré instantanément les murs d’hostilité, de méfiance, ou d’indifférence, exhalant dans leur sillage le doux parfum de la fraternité qui n’a laissé personne indifférent, ou seulement les coeurs asséchés ou viscéralement islamophobes…

"Comme c’est beau !", s’est exclamée Kathleen Feeney Arnold sur sa page Facebook, en formulant le vœu : "Si seulement les gens pouvaient prendre le temps de saisir ces roses et réaliser combien la vie et l'amour sont précieux", celle-ci étant rejointe dans son enthousiasme très communicatif par Lisamarie Cohen, tombée littéralement sous le charme de cette opération inédite localement : "C’est le genre de message fédérateur et proactif que nous devrions tous répandre. Très belle idée et superbe initiative !", a-t-elle écrit parmi le flot de commentaires élogieux qui ont adoré le langage de ces fleurs-là, et qui doivent tout autant apprécier la grandeur d'âme toute islamique qui enveloppe actuellement les bus de Dundee.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les supporteurs du Raja de Casablanca s’en prennent à Charlie Hebdo (vidéo)

La Joconde caricaturée en terroriste islamiste par l’ambassade d’Israël en Irlande