in

Ebola: les pèlerins soumis à des contrôles lors de leur arrivée à Jeddah

Interrogés, examinés, soumis à des tests et soignés préventivement, les milliers de pèlerins qui foulent le tarmac de l’aéroport de la Terre Sainte mesurent combien l’épidémie d’Ebola suscite une psychose à la hauteur de sa progression, jugée hors de contrôle par certains experts.

Reconnaissables à leurs combinaisons de protection, les équipes médicales, qui ont investi l’aéroport international King Abdulaziz (KAIA), constituent le nouveau comité d’accueil en blouse blanche de Jeddah, chargées de glaner un maximum d'informations et d’ausculter la longue procession de fidèles arrivant des quatre coins de la planète, avec une vigilance accrue envers ceux qui débarquent en provenance d’Afrique de l’Ouest.

Pour Abdul Ghani Al-Malki, le directeur des services de santé publique du royaume saoudien, ces contrôles s’avèrent d’une nécessité impérieuse avant de donner carte blanche aux fidèles pour prendre part au Hajj, cet aboutissement spirituel suprême, à l’heure où le virus de la fièvre Ebola, sans antidote à ce jour, a déjà sévi lourdement, avec un long cortège de victimes de plus de 1350 morts, selon le dernier recensement de l’OMS.

"Nous sommes en train de mettre en pratique un exercice lié au traitement d’ un cas suspect de maladie et en l’occurrence d'Ebola,  pour que les équipes soient prêtes à agir", a expliqué ce dernier, en précisant qu’Ahmad Al-Issa, directeur des services médicaux au sein du Ministère de la santé, a multiplié les inspections des hôpitaux à La Mecque, Jeddah et Médine, afin de parer à toute menace d’infection.

Se répartissant les tâches avec leur collègue, Fuad Sindi, directeur médical du centre de contrôle sanitaire de l'aéroport, celui-ci a insisté sur le fait que les équipes médicales utilisent des caméras thermiques et l'observation visuelle, avec une acuité affinée et une attention redoublée, pour détecter les moindres symptômes du fléau Ebola.

"Une équipe d'intervention rapide et permanente sera prête à prendre  en charge tous les cas diagnostiqués Ebola", a déclaré Al-Malki, tandis qu’au même moment un voyageur, suspecté d’être contaminé par le virus et transféré d’urgence au centre hospitalier de Jeddah, se révélait non infecté et indemne, au grand soulagement des autorités saoudiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’invitation de DSK en Tunisie crée la polémique

Les Français attirés par la chirurgie esthétique low-cost en Tunisie (vidéo)