in

Djamel Bensmaïl et Mohamed Bouazizi

« Quiconque tue une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes » (Coran, « Al-Ma’ida », v. 32).

L’histoire contemporaine n’oubliera pas les noms de ces deux hommes qui, s’ils étaient en vie, auraient eu aujourd’hui presque le même âge. Le premier est algérien et avait 34 ans à sa mort il y a moins d’une semaine, et le second tunisien et avait 27 ans à son décès en janvier 2011. Ils sont tous les deux morts par immolation. 

Bouazizi a mis le feu à son corps parce qu’une policière l’avait giflé, tandis que Bensmaïl a été livré par des policiers à une bande d’assassins qui l’ont torturé puis carbonisé, avec la complicité active ou passive d’une foule de plusieurs centaines de personnes ressemblant à monsieur et madame tout le monde. 

Publicité
Publicité
Publicité

Il faut d’abord parer au plus urgent : les policiers du commissariat de Larbaa Nath Irathen devraient être immédiatement mis sous suivi psychologique et mutés ailleurs, si ce n’est déjà fait, car la scène qu’ils ont vécue en exécutant les ordres va les hanter jusqu’à la fin de leurs jours. À tout moment, ils pourraient disjoncter et perdre le contrôle d’eux-mêmes. Et ce n’est pas l’explication qui leur a été donnée qui les aidera à guérir.

Ce ne sont pas eux les coupables, mais ils culpabiliseront infiniment plus que ceux qui leur ont donné de loin, de Tizi Ouzou et d’Alger, l’ordre de laisser commettre cet assassinat sans bouger. Ce sont ceux-là qui doivent être jugés, mais je suis sûr que le pouvoir qui a imposé à son pays une Constitution et une Assemblée nationale avec 4% des voix, ne le fera pas et continuera à collectionner les erreurs jusqu’à l’explosion de la machine.

Ceux qui raisonnent comme ça n’ont pas leur place dans la police ou n’importe quelle autre institution de l’État, mais devant une cour de justice. Il faut situer le niveau de responsabilité de la prise de cette décision inouïe de laisser carboniser un citoyen à l’entrée d’un commissariat, devant des policiers obligés d’assister à un meurtre collectif, les bras croisés. 

Publicité
Publicité
Publicité

Après avoir accepté le fait que la Kabylie rejette l’élection présidentielle, le référendum sur la Constitution et l’élection législative, ce qui l’a placée dans un sas d’éjection, il continue de la séparer du reste du pays sans s’en rendre compte et en croyant même bien faire. Je n’ose pas encore dire que c’est ce qu’il cherche pour mettre fin au Hirak.

N’ayant aucune vision du monde, aucune culture de l’Etat de droit, ignorant ce que veut dire « l’esprit des lois », navigant à vue, colmatant les brèches au fur et à mesure qu’elles apparaissent et vivotant au jour le jour avec les réserves de change restantes, il n’évalue pas les conséquences de ses paroles irréfléchies et de ses actes fantaisistes, comme celui par lequel il vient d’excepter la Kabylie de l’application des lois nationales.

C’est ce que signifie la permission donnée à des tueurs affiliés à une organisation séparatiste, le MAK, de s’emparer de la personne d’un non-habitant de la région qui se trouvait dans un véhicule de police garé à l’entrée du commissariat, de le martyriser, l’assassiner, l’immoler puis l’égorger.

Après avoir autorisé la police à livrer un citoyen à la vindicte populaire et attendu qu’il soit mort pour arrêter les coupables, que fera-t-on demain face à des situations comparables dans d’autres régions ? Ce précédent rappelle la décision prise en 2002 de retirer la gendarmerie nationale de la Kabylie. Aujourd’hui, c’est le respect de la loi que l’Etat retire de Kabylie, et ce n’est plus le séparatisme qu’il faut redouter mais son remplacement par le nihilisme. 

Ce précédent ouvre une ère extrêmement dangereuse pour l’unité du pays, car tout le monde sait maintenant que la loi algérienne ne s’appliquera pas en Kabylie chaque fois qu’on estimera qu’il y a risque de « dérapages sécuritaires ». On verra où mènera cette « fhama ». 

L’enquête sur l’assassinat de Djamel prend des proportions rarement connues dans les annales policières. Elle est devenue une « Touisa » où chacun apporte ce qu’il peut : un enregistrement-vidéo, un témoignage, une dénonciation, une spéculation, une rumeur… Mais, jusqu’à présent, aucune autorité judiciaire n’a présenté une chronologie précise des faits permettant de comprendre leur déroulé et d’en connaître le mobile, les commanditaires et les exécutants. Du côté du MAK aussi bien que du côté de l’Etat qui a disposé de la vie de Djamel sans le consulter.

Publicité
Publicité
Publicité

Construire une stèle à Larbaa Nath Irathen à la mémoire de la victime lynchée comme je l’ai proposé, indemniser sa famille et donner son nom à une place publique de Miliana comme elle le souhaite, ne suffiront pas. L’affaire n’est pas que familiale.

C’est la conscience nationale qui a été frappée dans ses profondeurs par ce crime, c’est elle qu’un pouvoir borné et incompétent est en train de détruire chaque jour un peu plus, à chaque parole non pesée, chaque décision de courte vue, chaque bêtise répétée. Les nombreuses vidéos qui circulent dans le cyberespace hanteront longtemps la conscience algérienne alourdie par ce traumatisme, après ceux de la décennie de sang.

Un vaste débat public devrait s’ouvrir dans le pays, au lieu du silence inexplicable qui prévaut, car Djamel Bensmaïl sera peut-être le Mohamed Bouazizi algérien qui, par les conditions dans lesquelles il est mort, déclenchera des évènements qui changeront l’Algérie, dans le bon ou le mauvais sens. 

Cela s’appelle « l’effet papillon » ou « l’effet Quidamus », sur lequel j’ai beaucoup écrit en accompagnant les révolutions arabes entre 2011 et 2013.

 

 

6 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Pauvre croissant de lune , d après toi on peut accuser sans preuve alors ? Y a t’ il une différence entre toi et ces lyncheurs ? Tu te fou royalement de la présomption d innocence et tu vient nous donner ton avis sur cette affaire ? Est tu sérieux ? Ai un peu de respect pour les victimes au moins . Tu n a tiré aucune de leçon sur cette affaire qui se base sur l absence de preuve…. Mon pauvre.

  2. @ Djéser, pourquoi exclure une hypothèse quelconque? On peut se tromper mais à priori, s’agissant des incendies et hostilité étrangère, est-ce qu’on a le droit d’exclure une hypothèse rien que par anti-complottisme? Enfin plus précisément, @ Djéser, tu défends qui? Ah, tu ne te rends pas compte de l’activisme des émirats anti-Arabes unis? N’ont-ils pas réussi pour l’instant en Tunisie, qui protège en Lybie même ceux qui ont pris en ottage une grande partie de la population en menaçant les grandes structures hydrauliques et obligé le gouvernement à couper les canalisations profondes pour ne pas exposer le système, privant d’eau pour l’heure les habitants desservis? Et s’agissant des incendies également curieux en Turquie, qui est l’ennemi commun aux deux pays? Qui ne digère pas sa défaite militaire via son protégé Lybien et serait tenté d’une revanche par pure mégalomanie, s’appuyant sur l’entité Sioniste? Tu te fous de nous, Djéser, si tu as des preuves qu’il n’y a aucune participation étrangère aux incendies, tu apportes tes preuves ici, mais si c’est juste ta morale anti-complottiste, gardes tes moralités pour toi.

    Croissant de lune.

  3. le plus dangereux c,est vous ya Noureddine , je viens de lire votre éditoriale sur oumma et facebook et j,étais surpris franchement de votre analyse simpliste et beaucoup plus pédagogique contraire a la réalité que vit l’Algérie . j,ai pas pu commenter sur facebook pour des raisons de fermeture de mon compte .alors je vais mettre tout mon analyse a vous de lire  » vous venez de dire que ce ne sont pas eux les coupables( c-a-d les policiers présents) mais ils culpabiliseront infiniment plus que ceux qui leur ont donné de loin, de Tizi Ouzou et d’Alger, l’ordre de laisser commettre cet assassinat sans bouger  » voila tjrs la théorie du complot fait surface avec vous Noureddine , vous tombés dans la simplicité hasardeuse qui peut même nous ramener tout droit dans le mur n’est ce pas ! cet analyse est ce une intuition immédiate politique qui n’existe pas encore ? ou une confirmation . je pense beaucoup plus que vous faite de la littérature , la pensée critique un art vendu , mais vous oubliez que le problème si elle s’affiche avec un peu trop d’ardeur ou de clarté ses couleurs idéologiques, alors ça devient de la pédagogie et non la réalité . on a pas tous les atouts pour confirmer que c’est un complot de l,état .Cet état ne peut prendre le risque de comploter un tel scenario alors qu,il est vulnérable de l,intérieur et surtout de l,extérieur , a mon avis il risque la chute libre ça c’est mon point de vue , alors j,opte pour le complot de l,extérieur et c’est mon droit le plus absolue et le plus logique , vue les alliances entre les ennemis de l,Algérie que tout le monde constate ces derniers mois alors je suis vraiment sceptique que l,etat prend ce risque , même l,ancien conseiller de Yasser Arafat  » Bessam Abou Charif qui disait , il y a juste qlq mois que l’Algérie est vraiment dans le collimateur de certains pays hostile a l,Algérie et il a meme cité les noms des Pays . alors laisse tomber votre théorie de complot et n’essaie pas d’en faire trop .

  4. N introduisons pas une fois de plus une puissance étrangere quelconque dans ce drame comme nous savons si bien le faire . Cet événement n est qu à l image de ce pays, comme l a très bien l auteur. Il illustre ce tiraillement entre espoir , solidarité et chaos, et incivilité .
    Ce drame n’a pu avoir lieu qu a cause de l amateurisme policier qui n est qu a l image de ce gouvernement .

  5. A titre personnel je ne souhaite aucun soulèvement et d’ailleurs les Algeriens également. On le sait par divers source que certains tapi dans l’ombre souhaite le chaos et l’anarchie.
    Les Algeriens se sont promis de ne leur faire ce cadeau.
    On l’a vu dernièrement ou le ministre Marocains des affaires étrangères et celui d’Israël s’accordant a dire que l’Algérie était un problème.
    Un problème pour Israël et le gouvernement Marocain qui main dans la main mène une politique d’agression et mettent en péril la paix dans la région.
    Il y a quelques semaines un émissaire Marocains déclarait a l’ONU sont inquiétudes faussement sincère de la situation des berbères Algériens notamment de la région de kabylie.
    Nous savons que le Maroc se fout des berbères car au Maroc leur sort n’est pas enviable .
    Enfin ce pays a également pousser sa solidarité avec les kabyles en se joignant avec le MAK mouvement puissamment islamophobe et anti arabe pour des actions concertées de déstabilisation du pays .
    Mais Allah rezza wa jal a détruit ce plan car la mort de Djamel Allahyarhamou c’est également la mort de la coopération du Maroc avec le mak organisation terroriste interdite en Algérie.
    J’y vois l’intervention divine le plan Maroc Israël MAK est mort né.
    Ces pays pensaient joué de l’hypothétique division entre arabe et berbères mais la mort de Djamel Allahyarhamou a consolidé et fermé la porte a toute tentative de séparation entre arabe et kabyles.
    Oui j’y vois l’intervention divine et vous savez pourquoi ? L’Algerie depuis des années a toujours défendu les palestiniens victimes d’injustice.
    La plainte quotidienne du palestinien a son créateur bénéficie a l’Algérie.
    Le prophète Mohammed salla Lhahou alayhi wa salem nous dit  » Allah aide le musulmans tant que celui ci aide son frère.  »
    Sachez également que l’invocation de l’opprimé profite a celui qui le défend.
    Tout les jours que Dieu fait des palestiniens se tournant faire Dieu lui demande de préserver l’Algerie et la puissance de l’invocation de l’opprimé a valeur d’exaucement .
    Tant que l’Algerie défendra la Palestine Dieu sera avec nous c’est certain et en avoir la certitude chevillé au corps.
    Combien de fois avons nous entendu cette phrase  » Cette fois c’est la bonne l’Algérie va explosé  » et toujours rien car Allah rezza wa jal defendra et protègera tout le défenseur de l’opprimé.
    Enfin sachons réellement que le peuple Marocain rejette viscéralement toute normalisation avec Israël.
    Un ami Marocains me disaient hier  » Comment veut tu que le Maroc profite de cette relation alors que Allah nous l’a interdit et que si nous le faisions nous ressembleront au ennemies de Dieu et de son prophète salla lahou alayhi wa.  »
    Le Marocain a certes tres peu réagit a la normalisation avec Israël celui tient du fait que les Marocains musulmans ont prêté serment d’obéissance.
    Mais ne nous trompons pas le peuple Marocain ne participera dans son ensemble a une coalition guerrière avec comme allié Israël pour combattent les musulmans.
    D’ailleurs le Maroc a refusé de signer le traité de défense anti iranienne.
    Le maroc refusera en cas de guerre avec L’iran d’intervenir militairement car le peuple Marocain est tres croyant et connaît la punition pour le meurtre de musulmans.
    Aucun Marocains ne veut tué des musulmans pour les beau yeux d’Israël si le Makhzen marocain y croit ils se trompent lourdement sur leur peuple.
    J’en parle car ayant beaucoup d’amis Marocains leur crainte et de voir leur pays s’embarquer avec Israël contre notre pays.
    Pour la simple bonne raison que Dieu ne bénira jamais une union contre les musulmans car le peuple Algerien est musulman dans son ensemble.
    Certains ont également peur qu’un conflit entre voisin déborde en Europe ou Marocains et Algerien y vivent en bonne entente.
    Si un conflit Israélo Marocain contre l’Algerie se déclare est ce encore des musulmans marocains ou sont il sortie de l’islam avec leur union avec Israël ?
    Ont peut rigoler de ces question mais demain devant Dieu il faudra assumer si le sang des musulmans a coulé et que nous en sommes responsables du moins le gouvernement Marocain.
    C’est pas facile toute ces questions quand on sait le châtiment que Dieu réserve a celui qui a tué un musulman.
    Car le prophète Mohammed salla Lhahou alayhi wa salem nous a avertie en nous disant  » Quand deux musulmans se combattent le tueur et la victime finiront en enfer  » les compagnons que Dieu soit satisfait d’eux ont dit  » Prophète Mohammed salla Lhahou alayhi wa salem d’accord pour celui qui tue mais le tué pourquoi va t il également en Enfer  » Le prophète Mohammed salla Lhahou alayhi wa salem a répondu  » car lui aussi avait l’intention de le tué  »
    Ce sont des questions qui me préoccupent.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Débandade à Kaboul

Hommage à Djamel Bensmaïl : Adieu l’Artiste, repose en paix