in ,

Des personnalités disent “Stop au racisme au Maghreb !”

 

Des personnalités disent "Stop au racisme au Maghreb"

Des personnalités disent "Stop au racisme au Maghreb"Un collectif initié par l'avocat Hosni Maati et une vidéo réalisée par Malik Akiana. Parmi les personnalités, on retrouve notamment le footballeur Lilian Thuram, l'acteur Réda Kateb, l’actrice Aissa Maïga, et la journaliste d'Arte Nora Hamadi.

Publiée par Oumma.com sur Mardi 29 janvier 2019

 

Indignées par le meurtre odieux de Falikou Coulibaly, président de l’Association des Ivoiriens de Tunisie, survenu en décembre dernier, des personnalités, issues de divers horizons, se dressent aujourd’hui contre le fléau du racisme au Maghreb.

Dans un clip réalisé par Malik Akiana, le collectif créé par l’avocat Hosni Maati fait apparaître à l’écran les visages connus du footballeur Lilian Thuram, de l’actrice Aïssa Maïga, de l’acteur Reda Kateb, de la journaliste d’Arte Nora Hamadi, de l’humoriste Samia Orosemane, et ceux familiers d’Oumma : l’imam/conférencier/essayiste, Mohamed Bajrafil, le directeur de l’école Renovo, Taoufik Barboucha, et le fondateur de l’association pour autistes “Le Relais”, Daoud Tatou.

 

 

 

 

 

16 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Je pense que l on cherche à faire une transposition de la célèbre haine raciale et fasciste que l on a pu connaitre en occident ( race supérieure ou autres) avec le reste du monde mais je pense que c’est une erreur. Les autres continents n ont pas connu le nazisme ou les régimes nationalistes qui ont débouchés sur des agressions ou des apartheids.

    Je pense que le problème du moyen orient, de l Afrique et même de l Asie ont surtout un problème de tolérance religieuse. Les exemples sont nombreux, bien souvent une religion transcende les races et les cultures mais peut diviser des peuples qui ont pourtant une même langue, une même culture mais une religion différente.

    Je pense aux arabes Irakiens qui ont la même culture mais qui se replie et se méfie à cause d une religion différente, je pense aussi aux ouïgours de chine qui sont perçu comme étranger pour une question religieuse.

  2. ça reste quand même détestable une campagne contre le racisme “au Maghreb”.
    ça induit l’idée que le racisme ne serait que d’un seul sens ce qui est faux.

    il faut lutter contre TOUS LES RACISMES, peu importe la latitude.

    hélas pour moi, je serai toujours considéré comme raciste (par quelques malhonnêtes, hého) bien que je sois véritablement sincère ici…

  3. Je me sens solidaire de ces personnes qui défilent sans le clip ”stop au racisme au maghreb”.
    Je joins ma voix à eux . Que nos frères noirs africains nous pardonnent nos offenses.

  4. Désolé mais en Maghreb on est pas des Racistes! oh ces gens de couleurs qui viennent chez nous en nombre vraiment trop dur pour un autre pays que l’algérie de les supporter, ils mendies les algériens leurs donnent de l’argent mais prennent pas de habits ou des biscuits..? ils sont aussi complexé, ils s’y prennent pour des Noir fainéant a un point de devenir des “esclave d’eux même” aller parler a Thuram lui c’est un africains active on aime bien ce genre de personnes, certains noir veulent devenir des esclaves…

  5. Étrange les noirs ne sont jamais racistes. J’attends que Lilian et le collectif de la pleurniche rendent hommages aux maghrébins et europeens tués par des africains noirs. Les peuples ont le droit de choisir qui ils accueillent ou non. Nous amazighs chez nous fier de notre génétique couleur rituels codes valeurs environnement. Qu’ils construisent leur avenir chez eux et qu’ils arrêtent de nous emmerder.

    • le racisme est partout, hélas.

      mais si vous êtes musulman, contentez-vous de cette SEULE fierté.
      si vous ne l’êtes pas, je vous comprends, par contre. 😉

  6. Je pense vraiment qu’il vaut mieux se faire sa propre idée en se rendant sur place car ces accusations sont encore a prouver au lieu de s indigner.
    Comme cela est dit , c est seulement les médias qui parle d un acte raciste, mais c est la justice qui rendra son verdict. A titre personnel je n’ ai jamais entendu de propos haineux au bled, envers aucune culture. Ils ont seulement 2 point faibles ils critiquent le mécréant ou le mauvais pratiquant d une manière abstraite et ont de la rancœur pour l ancienne France colonisatrice. Mais sans passer a l acte. A part cela tout le monde peut s’ y rendre.

  7. Je signe sans aucune hésitation. Musulman, je ne peux accepter que certains soient discriminés, agressés, ou méprisés à cause de leur couleur de peau. Tunisien, Maghrébin, Arabe, j’ai honte que chez moi, certains de mes frères soient discriminés, agressés ou méprisés à cause de leur couleur de peau.

    Aucune hésitation, donc. Je signe.

    Cela dit je dois ajouter deux points que, connaissant la société tunisienne/maghrébine/arabe, je dois rappeler, ou porter à la connaissance de ceux qui ne la connaissent pas.
    Le premier est que les relations entre “noirs” et “blancs” dans cette société ne peuvent se réduire au racisme, qu’il y a aussi beaucoup de fraternité entre eux : ils prient ensemble, font la fête ensemble, et plus généralement vivent ensemble.
    Le deuxième est que les bas-fonds de Tunis, comme ceux de toutes les villes “modernes”, produisent des gens capables de tuer pour un téléphone portable et que la victime peut être noire, blanche ou Dieu sait de quelle couleur, cela leur est indifférent. Le crime qui a coûté la vie à notre frère ivoirien était-il raciste ou crapuleux ? Lui, paix à son âme, ne le saura jamais; pour sa famille c’est peut-être indifférent, mais, pour nous, il convient peut-être de ne pas donner une réponse précipitée à cette question.

  8. Pourquoi est ce qu’ils nous mettent dans le coup en parlant de Maghreb, il n’y a pas d’assassinats ciblés de Subsahariens en Algérie, ça ce sont des choses qui arrivent au maroc et en Tunisie, pas en Algérie, ce serait même plutôt le contraire qui est arrivé et les Algériens n’en ont pas fait tout un plat.
    Chaque fois qu’il y a du mauvais chez nos voisins, à tous les coups ils nous mettent dans le même sac appelé ” Maghreb “, comme c’est commode. Mais quand les marocains et les Tunisiens ont quelque chose de positif à leur actif, alors là ils ne sont plus maghrébins.
    Les mesures de reconduite à la frontière, c’est autre chose. Et c’est notre droit. Exactement comme en Afrique du Sud ou en Mozambique ces dernières années.

    • Arrête Toz , le racisme existe en Algérie alors arrête avec ton ego surdimensionner, il existe entre les gens de couleur, il existe entre les Kabyles, les Cheouis , les Orannais etc etc lave toi les yeux et demain Algérie fera un grand Pas !!!!

      Kamel

      • Je n’ai pas évoqué la question du racisme en Algérie, je m’en suis tenu uniquement aux assassinats perpétrés contre les Subsahariens, je suis extrêmement précis.
        Ce que tu appelles racisme entre Kabyles, Tlemcéniens, Chaouis etc…s’appelle du tribalisme. Un ” tribaliste ” est xénophobe envers tout le monde y compris envers les Martiens car l’étranger commence à la colline d’à côté. Tu devrais le savoir si tu vis en Algérie.
        Comme moi j’y vis, je constate que les Noirs évoluent parfaitement à l’aise depuis qu’ils ont fait irruption en grand nombre dans nos villes et villages en 2014. La curiosité et les moqueries qu’ils suscitaient auparavant- voir les plaintes des étudiants subsahariens de l’époque- n’existent plus, les Algériens s’y sont habitués et font preuve au contraire d’une grande générosité et indulgence envers les mendiants nigériens qui se comportent en terrain conquis.

    • Hors sujet ou bien vous faites semblant de ne pas comprendre: le racisme existe partout sur terre et bien sûr en particulier au Maghreb. Après, je ne peux pas conclure que la mort de cette personne est un acte raciste, seule l’enquête le dira, point c’est tout.

  9. Quel honte.
    Je me joins à ces personnes qui composent “Stop au racisme au Maghreb !”pour condamner ce racisme dans les pays du Maghreb, comme je l’ai combattu en France. Je suis Algérien, et je sais que le même racisme existe aussi en Algérie. J’ai honte pour mon pays et mon peuple, ainsi que pour tous les Maghrébins. Hommage à la victime, Falikou Coulibaly.
    Honte aux régimes des pays maghrébins qui ont favorisé l’indigence dans leurs pays respectifs et poussé les exclus de leurs sociétés à cette escalade de violence et de racisme envers les migrants africains; alors qu’ils devraient, au contraire, les accueillir dignement comme le recommande l’Islam dont ils prétendent épouser les vertus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Prophète Muhammad: un modèle pour les orientalistes juifs d’Europe centrale au XIXe

Dallas : 2 ans après avoir manifesté contre Trump, des musulmans américains livrent des victuailles aux employés de l’aéroport