in

Des Britanniques de confession musulmane s’insurgent contre la discrimination d’HSBC

Faut-il voir dans la décision du mastodonte HSBC de clôturer les comptes de plusieurs de ses clients britanniques de confession musulmane une mesure de rétorsion viscéralement islamophobe ou farouchement anti-palestinienne ? Les deux mon Capitaine !

Quand le parti pris pro-israélien se teinte d’islamophobie au sommet d’une banque qui a tout intérêt à gommer son lourd passé et à polir son image sulfureuse (HSBC a notamment écopé, en 2012, d’une amende de 1,2 milliard de dollars par les États-Unis et le Royaume-Uni, après avoir été accusé de permettre aux cartels mexicains de blanchir l’argent du trafic de drogue), cela donne une sanction arbitraire qui tombe comme un couperet sur de loyaux sujets de Sa Gracieuse Majesté, mais musulmans, au moment même où la fureur guerrière d’Israël ravage Gaza. Etonnante coïncidence…

Atterrés par le simple courrier qui les a avisés, du jour au lendemain et sans plus de détails, de leur nouveau statut de clients indésirables, nombre de musulmans, particuliers comme responsables d’associations de bienfaisance, s’insurgent aujourd’hui contre la fermeture abusive de leurs comptes, aux relents fort nauséeux.

Murée dans le silence face aux récriminations qui montent, l’attitude de la direction d’HSBC ne contribue pas à dissiper le parfum pestilentiel qui flotte sur un arbitrage taxé de discrimination par ceux qui en font les frais, au premier rang desquels Khalid Oumar, l’un des gérants de la célèbre mosquée de Finsbury Park, située dans le district londonien de Haringey, est en proie à la plus grande perplexité : "L’absence de réelles explications nous a poussés à conclure qu’il devait s’agir d’une forme de campagne islamophobe contre les organismes de bienfaisance musulmans au Royaume-Uni", a-t-il déclaré à la BBC.

Face à la fin de non recevoir que la banque oppose à leurs demandes d’explications avec un souverain mépris, les clients musulmans ostracisés ont laissé exploser leur colère devant la mosquée de Finsbury Park, soutenus par le député travailliste de la circonscription, Jeremy Corbyn, lequel a profité de cette tribune pour annoncer qu’il avait sollicité la commission pour l’Egalité et les droits de l’Homme afin d'enquêter instamment sur la politique menée par HSBC à l’égard de la communauté musulmane du Royaume-Uni.

"Si HSBC persiste à punir tout organisme de bienfaisance au seul motif qu’il travaille dans la bande de Gaza, nous vous encourageons vivement à réagir à votre tour, sur un plan moral et éthique, en confiant vos deniers à d'autres banques", a exhorté, pour sa part, Ummah Welfare Trust, l’organisme réputé de bienfaisance, de secours et de développement international implanté de l’autre côté de la Manche qui, depuis sa création en 2001, soulage la détresse humaine partout dans le monde en puisant dans les valeurs essentielles de l’islam que sont la générosité, l’empathie et l’altruisme. Des valeurs qui sont étrangères au capitalisme sans foi ni loi, dont les dérives funestes, spéculatives comme idéologiques, conduisent au bord de gouffres insondables…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Femme voilée: Harlem Désir comprend Morano, Pécresse la désapprouve

Fin du cessez-le-feu et frappe aérienne sur la bande de Gaza