in

Un député israélien terrorise des Palestiniens dans un bus : « Vous êtes des chiens et des cafards »

Monté à bord d’un bus de la Croix Rouge Internationale pour terroriser les passagers palestiniens de Gaza qui se rendaient vers la prison de Nafha, dans le sud d’Israël, Oren Hazan, un député du Likoud, le parti nationaliste si cher au criminel de guerre Netanyahou, a poussé l’abjection jusqu’à se filmer en train de hurler des insultes infâmes, menaçant de représailles ceux que ses vociférations n’impressionnaient pas.

Ce colon ivre de haine d’Ariel, qui a pris un plaisir sadique à semer l’effroi autour de lui et à lire la peur dans les yeux effarés de ses victimes toutes désignées, traitées de « chiens et de cafards », s’est révélé dans toute sa monstruosité devant l’objectif de la caméra.

En effet, piqué au vif par une mère courage qui, bien qu’injuriée copieusement et devenue son souffre-douleur, a eu le cran de lui rétorquer que son fils qu’elle allait visiter en prison était innocent, Oren Hazan a éructé de rage, lui lançant : « Ton fils est un chien et les membres de vos familles sont des ordures ». « Je vais veiller personnellement à ce que vous ne puissiez plus lui rendre visite. Vous n’êtes pas les bienvenus ici ! », a-t-il tempêté.

Publicité
Publicité
Publicité

Fanatisé à l’extrême, Oren Hazan, entouré d’autres brutes épaisses du fascisme israélien, croit sans doute avoir gagné son bâton de maréchal pour avoir fait régner la terreur dans un bus remplis de Gazaouis aussi inoffensifs qu’impuissants.

Mais quand on découvre son pedigree peu reluisant – ancien gestionnaire de casinos en Bulgarie et consommateur notoire de drogues dures, il a été suspendu de son poste de vice-président de la Knesset en 2015 pour des accusations de proxénétisme, puis suspendu d’activité parlementaire pour avoir eu un comportement insultant envers une députée handicapée – on réalise que l’histoire se répète et que, comme du temps des nazis, il y a un ramassis de vauriens et de racailles dégénérés, ayant une soif de puissance inassouvie, parmi les bourreaux israéliens.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le sel ne perdra jamais son goût

Jérusalem: La fin d’une solution à deux Etats?