in ,

De jeunes musulmans, des roses à la main, brisent magnifiquement les préjugés dans 12 pays

« Bonjour, je suis musulman(e) ». Traduisible dans toutes les langues, quelle meilleure manière de briser la glace qu’un simple « Bonjour » lancé à la cantonade, accompagné de sourires chaleureux qui égaient la grisaille du quotidien, de la part d’une jeunesse musulmane désireuse d’abolir les murs d’incompréhension.

Sur un Vieux Continent en proie à la résurgence du nationalisme et où l’islamophobie galopante poursuit sa course folle, de jeunes musulmans, filles et garçons, ont choisi d’offrir, lundi 15 avril, une parenthèse éclairée aux passants dans les centres urbains de 12 pays, pour la sixième année consécutive.

De belles roses rouges à la main et des petits guides explicatifs sur l’islam, accessibles au plus grand nombre, accrochés à leur tige, ils étaient heureux de faire poindre l’éclaircie de la Connaissance dans le ciel, souvent orageux, de grandes métropoles en Allemagne, Autriche, France, Belgique, Norvège, Suède, Italie, Suisse, aux Pays-Bas et au Danemark.

Publicité


La lumière de la Connaissance a, pour la première fois, brillé jusqu’au Canada et en Australie. Elle aura illuminé l’esprit et la journée de plus de 210 000 personnes non musulmanes au total, pour la plus grande satisfaction de ceux qui s’emploient, année après année, à la faire jaillir des ténèbres de l’ignorance et de la haine : les responsables de l’association ICMG (Communauté islamique Milli Gorus).

Bien que puisant ses racines en Turquie, l’association ICMG veille à s’entourer de jeunes bénévoles de toutes origines, reflétant la diversité de la communauté musulmane européenne, mais aussi un islam pluriel qui perçoit la différence comme une richesse.

A l’heure où la nature reverdit, de jeunes musulmans, disséminés aux quatre coins de l’Europe, du Canada et de l’Australie, n’ont pas ménagé leur peine pour qu’une meilleure appréhension de l’islam bourgeonne et que les bons sentiments puissent éclore comme des fleurs.

Publicité

 

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Written by Fabienne Doucet

Publicité

Jean-Jacques Bourdin: “Lydia Guirous, c’est une imbécile”

Arabie Saoudite : une jeunesse dans la dynamique de la modernité