in

Arabie Saoudite : une jeunesse dans la dynamique de la modernité

Mon dernier séjour en Arabie Saoudite remonte à quelques années. J’y étais parti pour accomplir une Omra ( petit pèlerinage ) et surtout pour réaliser un rêve : séjourner le plus longtemps possible à Médine, la ville chère au cœur du Prophète (saws ) et le lieu par excellence pour une véritable cure de désintoxication spirituelle et des retrouvailles émouvantes avec les fondamentaux de l’islam, dont certains prétendus experts ou défenseurs zélés essaient toujours d’en brouiller l’image et le sens.

J’avais gardé du pays la même image d’une société renfermée sur elle-même, sommée par mesure prophylactique de tenir à distance les pèlerins qui sont somme toute, des visiteurs étrangers que l’hospitalité arabe légendaire se doit de bien accueillir, mais dans un périmètre qui n’autorise aucune proximité susceptible d’inspirer une curiosité jugée malsaine par à priori et par précaution.

Certes, il m’était arrivé à plusieurs reprises d’échanger avec des gens de La Mecque ou de Médine, mais cela s’était toujours passé dans une atmosphère convenue, distante et peu propice à la sincérité des échanges, tant la méfiance vis à vis de l’Etranger était quasi obsessionnelle.

Quoi de neuf sous le ciel d’Arabie depuis ?

Publicité

Il y a incontestablement un changement, ou tout du moins une dynamique de changement qui semble irréversible. J’ai ressenti comme un vent de liberté en train de se lever dans un pays où le sourire et l’allégresse dans la rue et dans les bureaux étaient jusque-là quasiment synonymes de subversion ou à la limite du dévoiement. Ces marques de joie pouvaient à tout moment friser le péché, au gré de l’humeur d’une gérontocratie arcboutée sur des interprétations plus que tendancieuses de leur doxa qu’ils avaient fini par imposer au monde musulman.

Aujourd’hui, on a l’impression que le pays a rajeuni. On se demande où sont passés les censeurs qui tenaient le haut du pavé, à l’ombre des parasols et grâce à leurs brigades mobiles, surveillant les allures, les mises et les comportements des jeunes particulièrement. Il y a davantage de filles et de garçons dans les rues, une décontraction inhabituelle et une volonté d’être à l’unisson des autres jeunes du monde, mais sans les singer et sans pour autant renier leurs racines et leur passé. Exit donc ces parangons de la vertu apparente qui ont largement contribué à dénaturer l’image de la société saoudienne. Je veux parler évidemment des comités saoudiens pour « le commandement de la vertu et la répression du vice » qui ont apparemment disparu du paysage urbain.

Un autre monde est en train de voir le jour

J’ai discuté avec des garçons et des filles dans un immense centre culturel et artistique ouvert à tous les jeunes qui veulent s’adonner à toutes sortes d’activités artistiques ou pour l’apprentissage d’un nouveau métier, ouverts sur un avenir qui semblait leur échapper et qu’ils sont décidés à rattraper pour ne plus être en reste. Nous avons parlé de tout, sans tabou et surtout sans méfiance. Ils m’ont dit qu’ils voulaient briser cette image négative qui leur colle à la peau, qu’ils peuvent depuis quelques temps faire publiquement leur autocritique sans subir les foudres de la « police de la morale ». Les jeunes filles étaient pleines d’enthousiasme. Elles m’ont dit qu’elles étaient déterminées à ne plus rien lâcher des victoires qu’elles remportent quotidiennement sur des archaïsmes qui n’ont jamais été imposés par la religion, mais plutôt par la seule volonté des hommes.

Publicité

J’ai assisté à des réunions hautement techniques et à des échanges avec des étrangers venus s’informer du fameux projet de développement du pays à l’horizon 2030. J’ai littéralement été époustouflé par le niveau de maîtrise de leurs dossiers par les jeunes cadres dont la moitié étaient des jeunes femmes, jonglant avec une maîtrise parfaite des concepts et des chiffres. J’ai noté la grande surprise des participants occidentaux qui ne s’attendaient pas à un tel chambardement depuis si peu de temps. Ils avaient compris que les Saoudiens avaient définitivement opté pour le soft power, que l’après-pétrole est déjà programmé dans les classes primaires et que leur jeunesse est déjà prête à relever le défi. Les garçons et les filles que j’ai rencontrés étaient fiers du projet 2030, considéré comme un rendez-vous à ne pas manquer avec l’histoire ; fiers d’ouvrir leur pays au tourisme et de nous donner rendez-vous à Al-Ula, et autour du site archéologique de Madain Saleh.

C’est vrai que les esprits chagrins vont trouver prétexte à prédire un prochain effondrement de ce sursaut, en le présentant comme un effet de mode éphémère. D’autres y voient déjà le signal de la disparition progressive de marchés jusque-là considérés comme leur chasse gardée. Sans compter ceux qui considèrent toute tentative d’émancipation comme le rétrécissement de leur domaine d’influence et l’émergence de nouveaux concurrents.

Ce sont là les quelques impressions que j’ai recueillies d’un bref séjour, qui donne envie d’aller un peu plus loin dans la découverte de cette société jusque-là peu connue. J’en retiens l’enthousiasme d’une jeunesse décidée à prendre sa part dans l’aventure mondiale. « Abchir » comme on dit en arabe pour saluer le bon augure.

Saad Khiari

Publicité

Cinéaste-auteur

Publicité

13 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @sami.
    On voit que vous connaissez l’histoire de la science, de l’astronomie ainsi que de l’informatique et on ne peut que s’incliner devant votre « démonstration ». Sauf que :
    * L’astronomie arabe s’est développée à partir de la production intellectuelle des grecs anciens, notamment de Ptolémée.
    * De manière generale, les sciences arabomusulmanes se sont appuyées sur les grecs anciens et remontent au moyen âge. Rien depuis.
    * L’Occident a inventé et développé la science moderne. Einstein a inventé la relativite et est l’un des fondateurs de la physique quantique qui va donner naissance à la technologie du silicium à la base de l’informatique. Turing a posé les bases des machines à calculer durant la seconde guerre mondiale. C’est l’armée américaine qui a développé internet. C’est motorola qui a inventé le téléphone portable …
    * Oui l’Asie est maintenant un acteur important dans toutes les nouvelles technologies dont l’intelligence artificielle car elle a raccroché les wagons avec l’Occident.

    Malheureusement on ne peut en dire autant du monde arabomusulman qui peine à émerger de l’obscurantisme religieux voire s’y enfonce en rejetant la modernité au prétexte qu’elle est occidentale et donc foncièrement mauvaise. Citons quand même les riches pays du golfe beaucoup plus pragmatiques qu’il n’y parait. Ils combinent intégrisme religieux et technologies. Comme le Japon a su concilier tradition et modernité en son temps.

    Mais si vous considérez que la science et la technologie sont bonnes a jeter à la poubelle parce que c’est l’Occident qui en est à l’origine, vous pourrez toujours régresser jusqu’à l’âge de pierre si ça vous chante. D’autres avancent. Ce sont toujours les pays les plus avancés technologiquement qui ont dominé le monde.

  2. Si la société saoudienne est renfermé c’est qu’elle a ses raisons .Si les pays occidentaux sont tellement heureux dans leur confort moderne pourquoi occupe t-il le palmarés des pires statistiques
    http://www.slate.fr/monde/86975/carte-pays-alcool-monde

    http://gamapserver.who.int/mapLibrary/Files/Maps/Global_AS_suicide_rates_bothsexes_2012.png?ua=1

    https://www.planetoscope.com/mortalite/1200-homicides-commis-dans-le-monde.html

    Et c’est ça le modèle a suivre par excellence ?

    • @sami.
      L’Arabie saoudite a autorisé la consommation d’alcool dans certains lieux et les saoudiens consomment de l’alcool à l’étranger : https://tamurt.info/fr/larabie-saoudite-autorise-la-consommation-dalcool/. Je dis donc : hypocrisie !

      Si votre second lien vise à opposer pays musulmans et non musulmans en matière de suicide, je pense que c’est fort mal venu. Le suicide qu’on appelle martyr chez les jihadistes est la plus belle des morts. Le meurtre des non musulmans est aussi un devoir sacré pour eux. Hassan al-Banna a bien théorisé l’industrie de la mort il me semble. Pensez vous également que les suicides (hors jihad) que l’on cache dans les sociétés musulmanes soient comptabilisés dans vos chiffres ? N’y a t’il pas non plus une progression des suicides visibles dans les pays musulmans, par immolation par exemple ? Est-ce que vous déduisez de vos chiffres que les occidentaux sont moins vertueux au regard de votre religion ou moins heureux qu’en pays musulman ? Pourtant l’étude d’Askari tend à montrer que les pays occidentaux sont plus conformes à l’islam que les pays musulmans en termes de développement humain et économique. Ca m’interroge. Pas vous ?

      Quant aux homicides commis en France, pensez vous qu’ils ne seraient que le fait de non musulmans ? Certains vous diraient sans doute par ailleurs que les viols, le trafic de drogue, le vol, la dégradation des biens d’autrui comme des biens publics, … ont l’air tout à fait compatibles pour certains individus avec leur culture musulmane. Peut-être donc que la France a le tort et la faiblesse de leur appliquer les lois de la république et devraient plutôt leur appliquer la charia pour les punir comme il conviendrait en instaurant des châtiments physiques et infamants, en rétablissant aussi la peine de mort comme en Arabie saoudite. Qu’en pensez vous ?

      Quant aux riches émirs saoudiens qui pratiquent tous les vices (alcool, recours à la prostitution, pedophilie sous couvert de mariages arrangés et monnayés, …) en dehors de chez eux ou encore capitalisme effréné permettant de rendre corvéables à merci des migrants chez eux, doit on les considérer comme des modèles à suivre ? Si néanmoins la société fondamentalement inégalitaire de l’Arabie saoudite vous séduit et que le modèle occidental vous sort par les yeux, je dis qu’il n’y a pas de mal à vivre en accord avec ses convictions et à tenter sa chance dans ce merveilleux pays. En tout cas, moi je ne vous jetterai pas la pierre ?

      • Je m’en fou de ta vie d’artiste .
        J’oppose rien du tout les statistiques parle d’eux même .Garde ton mode de vie de merde et nous polluer pas la vie avec votre adoration du veau d’or

        • @sami.
          Mon mode de vie de merde ? Qu’est-ce que vous en savez ? Quand vous respecterez votre prochain vous pourrez donner des leçons de morale. Quand vous vivrez dans le dénuement et que vous aurez renoncé aux biens matériels de ce monde, vous pourrez vous prendre pour un ascète. En attendant les technologies inventées par l’occident comme internet, les ordinateurs portable, les smartphones, la télé, la voiture je suis persuadé que vous ne trouvez pas ça harâm. Quelle hypocrisie !
          Les chiffres ne disent que ce qu’ont veut y voir. Utilisez votre cerveau au lieu de me servir vos anathèmes.

          • Les technologies inventé de l’occident mon oeil tout est coréen .Je ne dis pas que l’occident n’invente rien au contraire ils invente beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup de mensonges surtout en matière astronomie

  3. une jeunesse dans la dynamique de la modernité = bienvenue dans le monde des
    cons sots mateur.
    Aprés avoir créeer une civilisation ils sont passés par la barbarie du wahabisme (proteger par cette “grand” etat moderne que sont les USA), il vont connaître la décadence de la modernité.

    A vouloir être “dans le vent” on finit par avoir le destin d’une feuille morte.
    La modernité c’est une façon déguiser d’imposer le mode de vie de l’occident : l’abondon des valeurs traditionnelles, de la spiritualité, de la nature, de la famille pour le culte de l’individualisme, de l’exploitation des individus, l’abrutissement des masses le culte de la quantité de l’argent, de la technologie et du scientisme au lieu de la Science.

    En tout cas je préfére manger un bon plat traditionnel, acheter des produits fabriqués traditionnellement par des artisans traditionnellement

  4. Ca me rappelle le bilan positif du stalinisme. Quand le diable fait des concessions au bon sens, on se prosterne devant lui. C’est bien sûr une métaphore, qui prend en compte les superstitions religieuses. Mais bon. Un dément reste un dément.

  5. « Je veux parler évidemment des comités saoudiens pour « le commandement de la vertu et la répression du vice » qui ont apparemment disparu du paysage urbain. »
    Pas complètement, mais depuis 3 ans jour pour jour, ils n’ont plus la prérogative de procéder à des arrestations et doivent se contenter de … faire la leçon aux jeunes éventuellement, ou alors effectuer des signalés aux autorités « normales » si ce qui est constaté est grave. Leur pouvoir de nuisance a donc été fortement réduit ce qui suffit à expliquer le changement positif que vous notez https://arabic.rt.com/news/819020-%D8%B3%D8%B9%D9%88%D8%AF%D9%8A%D8%A9-%D8%B5%D9%84%D8%A7%D8%AD%D9%8A%D8%A7%D8%AA-%D9%87%D9%8A%D8%A6%D8%A9-%D8%A3%D9%85%D8%B1-%D9%85%D8%B9%D8%B1%D9%88%D9%81/
    Ce n’est pas pour autant que les ténèbres, la contrainte en religion pourtant formellement interdite et surtout l’iniquité auraient disparu de l’arabie wahhaboilotrucmuchite loin s’en faut
    J’ai pour illustrer lu récemment l’acte d’accusation de Hassan Farhane Al Maliki téléchargeable ci-après,
    http://almaliky.org/subject.php?id=1772
    Un chef d’œuvre d’injustice, de mensonge et de manipulation, un véritable ramassis de c…eries pouvant tenir en plusieurs volumes et ravalant les inquisiteurs d’antan au rang de militants des droits de l’homme…
    Ledit acte appelle au final à le mettre à mort « taaziran » pour l’exemple quoi ou plutôt pour traduire plus fidèlement, “pour lui ôter toute envie de recommencer”…
    Satanisme, c’est le seul mot qui me vient quand ce pays est évoqué
    حاشى المؤمنين
    qui s’y trouvent encore

    • Vous imaginez bien que ce n’est pas en deux jours et en quelques lignes qu’on peut aborder les sujets importants et de manière sérieuse. Il s’agit simplement d’un instantané, d’une photo prise sur le vif, qui contraste très sérieusement avec les images que j’avais gardées de mon dernier séjour et que j’évoque dans cet article. Mon souhait est de saluer le moindre effort fourni dans le sens d’une évolution positive de nos sociétés. On peut déplorer la lenteur, le manque de précision, le flou sciemment entretenu. Cela demandera du temps; beaucoup de temps.
      J’estime pour ma part qu’il faut être positif et vigilant et parler des trains qui arrivent à l’heure.
      J’ai constaté une certaine évolution positive. J’en témoigne. Cela aidera je pense à détendre l’atmosphère et à évoluer plus rapidement. C’est mon point de vue. Wallahou Aelem

      • Et vous avez bien fait, votre avis est le bienvenu et l’instantané que vous faites est non seulement réussi mais très instructif merci pour le partage, je ne vous reproche rien.
        Pas à vous en tout cas.

  6. Très bonne nouvelle ! Dommage qu’on ait l’impression que c’est ici en France et plus généralement en Europe que se développent les pratiques archaïques de l’islam qui ne sont même pas imposées dans le coran. Quand les musulmanes en orient auront accédé à la modernité et se seront libérées du voile, les musulmanes ici seront toutes voilées et plongées dans l’archaïsme religieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

De jeunes musulmans, des roses à la main, brisent magnifiquement les préjugés dans 12 pays

Tunisie : des armes aux mains d’Européens saisies à la frontière libyenne