in

Côtes-d’Amor : une salle de prières cible d’un incendie criminel

Pour les fidèles fortement commotionnés de Loudéac, une bourgade de 9 000 âmes située au coeur des Côtes-d’Armor, il ne fait pas l’ombre d’un doute que les flammes qui ont ravagé la porte de leur salle de prières dans la nuit de samedi à dimanche sont criminelles.

Fort heureusement, l’incendie, qui a éclaté à 2h30 du matin et a été rapidement circonscrit selon Ouest France, n'a détruit que la porte arrière de l'édifice cultuel, ne faisant aucune victime.

Alors qu’une enquête de gendarmerie a été immédiatement diligentée, le président de l’association culturelle des musulmans de Loudéac a fait part de son effarement, mais aussi de son intime conviction très largement partagée : « Cet incendie est volontaire. Nous avons été visés. Nous sommes très étonnés car cela fait un an que nous sommes là et nous n’avons jamais eu de problème. On s’entend très bien avec les voisins. Samedi, nous avons même ouvert les portes de la salle des prières à des jeunes simplement pour leur faire visiter", a-t-il déclaré avec gravité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un tour en images des mosquées parées de bleu, blanc, rouge, lors de l’hommage national aux victimes du 13 novembre

Le calvaire d’une jeune américaine voilée, interrogée pendant 13 heures à l’aéroport de Londres