,

Le Conseil théologique musulman de France annonce la date de l’aïd El-Fitr pour le dimanche 25 juin

Le Conseil théologique musulman de France, soucieux de l’unité des musulmans de France à l’occasion des dates de leurs événements religieux et notamment les débuts des mois de Ramadan et de Shawwal, rappelle sa position exprimée depuis sa création – qui recommande de choisir le moyen du calcul scientifique de la vision du croissant pour fixer le début de chaque mois lunaire.

Devant les événements politiques qui secouent certains pays musulmans, il est aujourd’hui plus qu’indispensable et plus qu’urgent que les musulmans de France se prennent en charge – eux-mêmes – dans l’organisation de leur vie religieuse, notamment l’établissement de leur calendrier en se basant sur la science, seul moyen capable de trancher et faire dépasser toutes les divergences inutiles.

Une méthode affirmée par plusieurs textes coraniques qui nous incitent à la science et notamment dans la fixation de notre calendrier lunaire. Le CTMF a annoncé depuis le 18/04/2017 le début du mois de Ramadan de cette année pour le 27 mai 2017 et le jour de l’aïd El-Fitr pour le dimanche 25 juin 2017. En effet, pour le mois de Shawwal 1437 H, en vertu des données scientifiques, la conjonction lunaire aura lieu le samedi 24 juin 2017 à 02h31 GMT (04h31, heure de Paris).

La vision du croissant lunaire sera parfaitement possible le jour même dans les deux Amériques, dans une partie de l’Afrique du Nord, et en Afrique du Sud. Elle peut aussi se réaliser en Afrique Centrale, par télescope.

Nous saisissons cette occasion pour lancer un appel solennel au CFCM et à toutes les fédérations musulmanes de France afin qu’ils prennent leurs responsabilités – en adoptant définitivement, et une bonne fois pour toutes, la méthode des calculs scientifiques, la seule qui nous permette de fixer nos dates d’événements religieux à l’avance – et facilitent ainsi la pratique de nos coreligionnaires. Ce faisant, tout le monde se réconcilierait avec la décision unanime prise à ce sujet lors du colloque scientifique de 2013.

Puisse Dieu faire triompher la voix de la raison, unir les musulmans de France, en les sortant définitivement de l’incertitude et des divergences vaines.

Puisse-t-Il, également, exaucer tous nos vœux de paix dans le monde et dans notre pays, et agréer l’ensemble de nos bonnes œuvres.

Paris le 22 Ramadan 1438 – 18 juin 2017

Le Conseil Théologique Musulman de France

Liste des membres du Bureau Exécutif du Conseil Théologique Musulman de
France :

– Mr Ahmed JABALLAH
Théologien canoniste, docteur en exégèse coranique, diplômé de l’Université de la Sorbonne et
de l’Université Al-Zaytuna (Tunisie), secrétaire général adjoint du CEFR, Doyen de l’Institut
Européen des Sciences Humaines (IESH) et Enseignant de fiqh, de usul al-fiqh et imam Khatib.

– MrMohamed NAJAH
Docteur en Sciences Physiques/ Imam Khatib / Professeur des Sciences Islamiques à l’Institut Excellence de Corbeil-Essonne.

-Mr Hassan Elhaouari
Master en philosophie et dogme islamique de l’IESH, Licence de sciences islamiques de l’Université Al Qarawiyyine (au Maroc) et Imam khatib de la mosquée de Gonesse

– Mr Ounis GUERGAH

Théologien, Diplômé de l’Université de Médine, Directeur des études et Professeur de droit musulman comparé à l’IESH de Paris, président de la commission juridique du CEFR-France, Membre de l’Union Internationale des Savants Musulmans et Imam Khatib

– Mr Mohamed Mosadek

Docteur en fiqh hanafite de l’Université Al-Azhar, Enseignant à l’université de Strasbourg (France) et à l’université d’Al-Azhar (Egypte) et Imam Khatib.

– Mr Larbi KECHAT
Docteur en sociologie de l’Université de la Sorbonne, recteur de la mosquée Ad-dawwa – Paris et imam khatib.

– Mr Mohamed Badjarafil Mohamed
Docteur en linguistique de l’Université Paris 7, Denis-Diderot, Enseignant dans le secondaire et le supérieur (en France), Imam khatib de la mosquée d’Ivry et Enseignant de la jurisprudence chafiite et du dogme islamique.

-Mr Larbi Bechri
Docteur en islamologie de l’Université d’Aix-Marseille, Diplômé de l’Université de Médine, Diplômé de l’Université de la Sorbonne, Directeur des études de l’IESH de Château-Chinon.  Enseignant de fiqh et Usul al-fiqh, Membre du CEFR, Membre de l’Union Internationale des Savants Musulmans et imam khatib.

– Mme Nawal Zine
Docteur en médecine dentaire, diplômée en théologie musulmane, enseignante et conférencière.
Consultant expert en sciences astronomiques :

-Mr Smaïl MOSTEFAOUI
Docteur en planétologie, Ingénieur de recherche (au muséum d’histoire naturelle) et responsable
technique à l’Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmo chimie à Paris.

20 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Les états arabo musulmans ne sont pas une référence en la matière, il font rentrer le Ramadan dans leur conflit politique.
    Début et fin du jeune, une vision (tradition du prophète) dirigée par la science, pour un homme sage, cela ne pose aucun problème. Je salut le Conseil théologique musulman de France.

  2. Salam Alaykoum wa rahmatoulahi

    Vous demandez aux gens de suivre le calcul astronomique, pourtant le Prophète a dit :

    « Nous sommes une nation illettrée, nous n’écrivons pas et nous ne procédons pas par calcul pour fixer les jours du mois à ceci ou à cela, c’est à dire à vingt neuf ou à trente » Rapporté par al Boukhari n° 1913, et par Mouslim n° 1080

    حَدَّثَنَا آدَمُ، حَدَّثَنَا شُعْبَةُ، حَدَّثَنَا الأَسْوَدُ بْنُ قَيْسٍ، حَدَّثَنَا سَعِيدُ بْنُ عَمْرٍو، أَنَّهُ سَمِعَ ابْنَ عُمَرَ ـ رضى الله عنهما ـ عَنِ النَّبِيِّ صلى الله عليه وسلم أَنَّهُ قَالَ ‏ “‏ إِنَّا أُمَّةٌ أُمِّيَّةٌ، لاَ نَكْتُبُ وَلاَ نَحْسُبُ الشَّهْرُ هَكَذَا وَهَكَذَا ‏”‏‏.‏ يَعْنِي مَرَّةً تِسْعَةً وَعِشْرِينَ، وَمَرَّةً ثَلاَثِينَ‏.‏

    Est-ce que vous demandez aux gens de désobéir au Prophète ? Alors que vous prônez l’union des musulmans, et c’est une bonne intention, je vous y encourage, mais comment être unis en étant contre la parole de notre bien aimé Prophète ?

    Puisse Allah guider tous les musulmans vers la vérité

    • Salam aleykoum,

      Je pense qu’il serait intéressant de contextualiser les faits. Si il est vrai qu’a l’époque du Prophète les arabes n’étaient pas spécialement aux fait des sciences. L’avènement de l’Islam à produit les plus brillants savants musulmans.

      Il serait, dès lors, vraiment dommage de ne pas profiter de tout ces connaissances qui en a découler et fait profiter la Oumma.

      Ce n’est évidemment que mon avis Allah est le seul savant.

    • Salam Ilies,

      Sur quoi se base t’on aujourd’hui pour fixer les heures de prière ?

      Puisse Allah guider tous les musulmans vers la vérité

      • Salam Arouna

        Nous utilisons le soleil pour les petites mesures du temps : heures, minutes, secondes. Voilà pourquoi on se base sur le soleil pour les heures de la prière car c’est plus précis.

        Nous utilisons la lune pour les grandes mesures du temps : jours, mois, années.
        Voilà pourquoi nous avons un calendrier dit “calendrier lunaire”.

        Allah a créé chaque planète (lune) et chaque étoile (soleil) pou r nous faciliter la vie de tous les jours. Nous devons Lui obéir et ne pas inventer nos propres règles.

        Sinon nous ne serions pas des “soumis” (musulmans) …

    • Les arabes du temps du prophète étaient illétrés . Mais depuis que le Saint Coran est venu par la bouche de notre prophète (SAAWS) , les esprits ont été éclairés et la Nation musulmane n’est plus illétrée, à fortiori aujourd’hui. Celui qui veut rester dans les ténébres, qu’il y reste mais les autres continuent d’avancer vers la lumière!. Un hadith (meme s’il est cité par Boukhari) n’a pas la valeur d”‘une aya coranique et si Dieu prone la science , nul n’est audessus de Dieu. C’est le Guide Supreme. Quantà notre prophète (SAAWS), ii s’est tellement investi pour pour éclairer le monde que c’est lui faire injure de lui faire citer des paroles en contradiction avec le science .
      Wa Allah a3llam !

  3. Salam alaykoum

    La notion de oumi en arabe ne veut pas dire quelqu’un qui illutré. ça signifie quelqu’un de la Ouma comme l’exemple du prophète Ibrahim (paix sur lui).

    Sinon je suis pour la vision de la lune pour déterminer le début et la fin d’un mois lunaire.

    Si c’est les musulmans ne sont pas d’accord sur ce n’est pas une catastrophe. Il faut s’entendre sur ce qui plus important que ça.

    Fraternellement

  4. @ illies

    1438 ans plus tard…. Non ! Nous ne sommes PLUS une nation illettrée.
    Encore heureux, sinon, nous n’aurions rien compris à l’islam.
    Je rappelle que le premier mot révélé dans le Qur’an est : « Iqra » qui signifie « Lis ! »

    La communauté musulmane actuelle est mondiale. Fini ce clivage pays musulmans / pays non-musulmans séparés par la Méditerranée. C’est une vieille vision obsolète. La Terre est un village à l’échelle planétaire.
    La communauté des croyants (antes) est partout, même dans les contrées les plus insoupçonnées.
    A la différence de l’époque du Prophète(saw) où ils étaient concentrés sur une petit parcelle de l’Arabie.
    Les musulmans sont aussi des docteurs, des scientifiques, des ingénieurs, des techniciens supérieurs etc.

    L’islam ce n’est pas de rester bloqué il y a 1400 ans. Ça c’est l’islam de Daesh, pas celui du Prophète Muhammad (saw) qui a toujours incité sa communauté à s’élever, pour le bien de tous.
    L’islam ce n’est pas attendre que les autres développent, innovent, conçoivent etc. à notre place, pour en bénéficier.
    Mais bien d’être acteur et devenir le meilleur dans tous ces domaines. Etre leader pour l’humanité (et il y a du travail… vu l’état de certaines mentalités sclérosées).

    L’islam, ce n’est pas choisir la difficulté, mais bien la facilité.

    L’islam, c’est de réfléchir par soit même au message divin. Et faire preuve d’ijtihad ; et non suivre aveuglément sans comprendre l’ijtihad d’un autre, plutôt que la sienne.

    Le musulman (ane) se doit d’être dans l’excellence. Et l’excellence passe obligatoirement par l’instruction, le savoir, la pratique de cette intelligence. Ce n’est pas d’être renfrogné, apeuré par le monde qui non entour. Ne pas avoir peur de prendre des décisions sans craindre les qu’en dira-t-on.

    Le calcul. C’est une évidence. Sur une planète mondialisée.
    Quand on sait que les cycles solaires/lunaires sont horloge parfaite.

    N’est-il pas écrit dans le Qur’an :
    « Nous avons fait de la nuit et du jour deux signes, et Nous avons effacé le signe de la nuit, tandis que Nous avons rendu visible le signe du jour, pour que vous recherchiez des grâces de votre Seigneur, et que vous sachiez le nombre des années et le calcul du temps. Et Nous avons expliqué toute chose d’une manière détaillée » (S17-v12)

    Tout n’est que question d’interprétation. Ça l’a toujours été.

  5. Il est temps que nos savants en France prennent les choses en main et qu’on se libere de la tutelle de pays qui ne respectent pas le dogme tout en se declarant leurs gardiens. C’en est ainsi fibni des polemiques inutiles alors que les défis sont immenses.

  6. alhamdou lillah assalatou wassallamou ala rassoulillah mohamadou ibn abdoullah chère frère et en islam en ce qui concerne le calcule astronome il est aujourd’hui important de regarder ce coter la autan donner la situation de notre environnement et changer par exemple
    1a la grande mosquée de kaba et dans la ville saint et ce environ ne pue pas voire si le croisant de lunaire et effectif le 29 ou le 30
    2 les calendrier des heur de prière que nous utilisons la presque les monde entier et a pressier a 90 pour cent nous prenons en considération de pratiquer je pense que nous salon prendre ce calcul en considération cet calcul ne pas forcement sure mai ça nous amené a pue pré pour observer la lune mémé en Arabie saoudite parfois si les coursant ne pas visible il complet la journée mes fers et saures en islam ne cassons pas la tête pour rien nous attendons les croissant samedi ou dimanche soire pour confirmer aid al fidr que dieu nous sure les chemin droit amen

    • Bonjour. Je vous sollicite à vous relire avant de publier. Car lire yaouba souley est un défi, vraiment difficile. Alors qu’au fond de lui l’homme a des choses à dire. Mais il choisi de s’exprimer en français, une langue dont il ne connait pas l’usage ou tient à ne pas respecter. Comment comprendre ce charabia? Merci tout de même.

  7. le conseil théologique n’a pas besoin d’être soucieux pour nous. cela fait des décennies qu’on a fonctionne avec la nuit du doute et il n’a jamais de soucis. il fait juste se faire de l’argent sur notre dos

  8. Merci messieurs de prendre vos responsabilités et de nous y inviter. Non les musulmans ne sont plus illettrés; et ça aussi était une recommandation du prophète, salla’allahou alaïhi wa salam, “Allez chercher la science…” Donc c’est refuser la science qui est désobéir au prophète, en plus d’être ridicule au jour d’aujourd’hui.

  9. J’ai 42 ans , ça fait 30 que je jeûne et j’entends toujours ces mêmes sujets, à savoir quand commence ou fini le mois béni qu’est ce mois de ramadan.
    J’ai vraiment l’impression qu’on se moque de nous… C’est étrange je n’entends jamais parlé de la problématique de la fin du mois de chawal (ainsi que pour les autres mois de l’année).
    Nous avons des outils pour déterminer à la minute près l’état des astres dans notre système solaire en fonction de notre localisation sur terre.
    S’il vous plaît avançons, nous avons une vraie révolution à faire tant sur notre spiritualité que sur notre éducation, les vrais sujets sont devant nous.

  10. Voilà qui est très clair et juste. Avec la méthode scientifique, on se débarrassera de la vieille méthode qui consiste à attendre tard dans la nuit accroché à la radio ou à la télé à attendre une hypothétique nouvelle lunaire. Actuellement, c’est avec des SMS qu’on se passe l’info sous le manteau chez nous au Burkina Faso. Nous aussi nous devons pouvoir être fixés à l’avance sur la date de notre fête comme Noël ou même la Tabaski qui est aussi la notre. Cependant, il y a encore du chemin pour convaincre certaines sensibilités.
    Lacine

  11. Dans le hadith rapporté par El Boukhari et Muslim, selon Ibn Amrou, le Messager de Dieu nous informe que : « Dieu ne fera pas disparaître la science en l’ôtant aux hommes qui la possèdent, mais il la retirera en faisan disparaître les hommes de science. Lorsqu’il n’y aura plus un seul savant, les gens prendront pour guide des ignorants qu’ils interrogeront et qui leur donneront des fatwas sans aucune autorité. Ces ignorants sont des égarés propageant l’égarement »

  12. youssouf

    Moi j’aimerais bien un grand débat entre deux grand savants reconnue par la oumma et qui ont des positions différente sur le sujet. C-a-d l’un pour l’observation lunaire et l’autre se referant a la science

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le « Printemps arabe » à la française

A Evry: Farida Amrani conteste la victoire de Valls et dénonce des intimidations