in

Cisjordanie : deux Palestiniens protègent une policière israélienne

Saisissante, la photo d’une policière israélienne effrayée, apparaissant sans équipement de protection au beau milieu des heurts qui ont éclaté entre colons israéliens et Palestiniens le 1er août  à l'avant-poste d'Aish Kodesh en Cisjordanie, et encadrée par deux Palestiniens qui ont formé un bouclier humain autour de sa personne, la protégeant d’un tir croisé de jets de pierre, poursuit son tour du monde à la vitesse de la lumière et de partages sur Facebook et Twitter qui s’enchaînent par milliers.    

Pris sur le vif par Shaul Golan, un photographe envoyé sur le terrain par le journal israélien Yedioth Ahronoth, ce cliché particulièrement frappant, qui fait son chemin dans les esprits et sur le web, est à présent largement relayé par la presse anglo-saxonne.

« Au milieu de tout ce chaos, j’ai aperçu cette femme officier. Elle avait vraiment peur. Elle était esseulée dans cette zone de conflit et ce sont ses soi-disant ennemis qui ont volé à sa rescousse. J’ai tout de suite compris que c’était là un instant exceptionnel », a confié au Times d’Israël Shaul Golan, celui dont l’objectif a immortalisé cette scène marquante.

« Quand je l'ai vue, je n’ai pas vu son uniforme ou un symbole de l'occupation. Je n’ai vu qu’une personne qui pleurait et qui était en train de  craquer nerveusement. Je me devais de la protéger et de rester debout à côté d'elle », a déclaré pour sa part Zakaria Sadah dans un entretien téléphonique accordé au Times d’Israël, cet ouvrier palestinien oeuvrant pour une organisation humanitaire israélienne « Rabbis for Human Rights (RHR) » en plein cœur de ce territoire occupé, qui a révélé et laissé parler l'humain dans son humanité. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paris: un homme arrache le voile à une femme de 22 ans qui témoigne (vidéo)

L’Alhambra: véritable joyau de l’architecture musulmane (reportage)