in

“Big Brother is watching” les étudiants musulmans en Grande Bretagne

“Big Brother is watching you”. La réalité semble rejoindre la fiction. Selon Le Point qui cite une information du quotidien The Guardian, “les membres du personnel de plusieurs universités britanniques considérées comme étant “à risque” ont reçu pour instruction officielle de signaler à la police tout étudiant musulman se montrant déprimé, isolé de sa famille, politiquement agressif ou suspecté de se rendre sur des sites internet extrémistes. “.

Une décision qui a scandalisé Les syndicats étudiants : “Nous sommes profondément choqués par le fait que les responsables en charge de cette stratégie nous demandent d’espionner nos étudiants musulmans, a déclaré au Guardian James Haywood, le président du syndicat étudiant de l’université londonienne Goldsmiths. Dévoiler des détails personnels sur des étudiants soi-disant vulnérables est non seulement répugnant d’un point de vue moral, mais cette mesure va aussi à l’encontre de la nature confidentielle que les aumôniers sont supposés respecter. Compte tenu de la montée de groupes extrémistes comme la Ligue de défense anglaise et le récent massacre en Norvège, pourquoi cette stratégie ne s’applique-t-elle pas aux étudiants qui démontrent une haine irrationnelle envers l’Islam ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le choix de porter le niqab en Tunisie

Islam, Antechrist et Jambon-Beurre sur Canal +