in

Australie: une candidate se retire de la vie politique après avoir confondu l’islam avec un pays

Surnommée la Sarah Palin Australienne, Stéphanie Banister a été contrainte de mettre un terme à une carrière politique à peine entamée.  Candidate aux dernières élections législatives sous les couleurs du parti ultra-nationaliste et xénophobe "One nation", la  jeune politicienne  a  multiplié les bévues  qui ont révélé son immense  ignorance. Interrogée par la télévision australienne au mois d’août ( voir vidéo ci-dessous), elle  a confondu l’islam avec un pays en déclarant : "Je ne m’oppose pas à l’islam en tant que pays, mais leurs lois ne sont pas les bienvenus en Australie".  Dans cette même interview aux relents islamophobes, elle a également confondu le terme « haram » avec le Coran : La jeune femme a ainsi déclaré que "seuls 2% des Australiens suivent les préceptes du haram".  Devenue la risée des médias australiens, elle s’est excusée auprès de sa famille, son parti One nation et ses amis pour l’embarras que ses propos grotesques ont suscité.

Cette inculte notoire s’était auparavant distinguée par une campagne  anti-musulmane qui consistait à coller des autocollants sur des  produits de la marque Nestlé avec la mention : « Méfiez-vous, la nourriture  halal finance le   terrorisme ». Un acte pour lequel elle devra rendre des comptes devant la justice australienne,  puisqu’une plainte a été enregistrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Selon un ex-otage en Syrie, ce n’est pas le gouvernement Assad qui a utilisé le gaz sarin

Quand John Kerry dînait avec Bashar Al-Assad et son épouse