in

Assaut de Saint-Denis terminé : deux morts, dont une femme kamikaze, et sept interpellations

Article mis à jour à 13h00  : l'assaut de grande ampleur de Saint-Denis est terminé

Les premiers tirs nourris ont résonné vers 4h30 à Saint-Denis, sortant brutalement les habitants de leur sommeil, et au premier chef ceux qui résident dans ou à proximité du quartier de l’hypercentre, quadrillé par un impressionnant dispositif policier. Des snipers étaient positionnés sur les immeubles. La BRI et le RAID étaient sur place. Peu avant 7H30, des détonations étaient encore entendues dans le périmètre de l’assaut, selon des journalistes de l’AFP.

Lors de l'offensive lancée par les forces de l'ordre ce mercredi matin, sept suspects ont été interpellés dont un a été blessé et a été hospitalisé. Au moins deux autres suspects ont, eux, été abattus, dont une femme kamikaze qui portait une ceinture d'explosifs et l'a actionnée. Le parquet a confirmé sa mort à 9 heures.

Une victime serait également à déplorer parmi les civils et deux autres seraient grièvement blessés, le pronostic vital de l'un d'entre eux étant engagé. Cinq policiers ont été légèrement blessés pendant l’assaut..

Ni Salah Abdelsam, l'un des terroristes impliqués dans les attentats de Paris, ni Abdelhamid Abaaoud, le cerveau présumé des attentats de Paris et membre actif de l'Etat islamique en Syrie, n'étaient présents sur les lieux. Les deux sont activement recherchés, Abdelhamid Abaaoud étant la cible majeure de cette opération policière de grande envergure, et aurait constitué la grosse prise inespérée.

Saint-Denis restera une ville déserte (commerces et écoles fermés), entièrement bouclée, en ce mercredi placé sous très haute surveillance, les habitants ayant reçu les consignes de ne pas bouger de chez eux.

/p>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Danielle “très heureuse d’avoir fait du bien à de nombreux musulmans”

Des étudiants de Cachan ornent les mosquées de cœurs bienveillants contre la montée de l’islamophobie