in

Assassinat de Rafic Hariri : le Hezbollah blanchi, un membre présumé reconnu coupable

Au terme de six années de procès, le Tribunal spécial pour le Liban a jugé qu' »il n’y a[vait] pas de preuve » d’implication du Hezbollah dans l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri en février 2005. En revanche, un membre présumé du mouvement chiite, Salim Ayyash, a été reconnu coupable.

Publicité
Publicité
Publicité

Mosquée sur le logo du FC Cologne : un fan furieux veut résilier son abonnement, la direction du club ne le retient pas !

Des associations tunisiennes dénoncent la normalisation des relations entre les Emirats arabes unis et Israël (www.webmanagercenter.com)