in ,

Arabie saoudite : les expatriés non-musulmans, irrespectueux envers le Ramadan, menacés d’expulsion

C’est un coup de semonce rituel qui anticipe, chaque année, le rituel suprême, les autorités saoudiennes n’ont pas failli à la tradition de la sommation lancée aux non-musulmans présents sur leur territoire au moment du Ramadan, afin de les dissuader d’agir comme bon leur semble au vu et au su de tous.

Dans un rappel à l’ordre officiel qui, année après année, ne varie pas d’un iota, face aux comportements de ressortissants étrangers, au nombre de 9 millions et en majorité d’origine asiatique, qui continuent d’en prendre à leurs aises, le ministère saoudien de l'Intérieur a menacé, jeudi dernier, de bouter hors du royaume les résidents qui ne changent rien à leurs petites habitudes particulièrement offensantes compte tenu du lieu sacré et de la période bénie.

Sommés instamment de "respecter les sentiments des musulmans en s'abstenant de manger, boire ou fumer dans les lieux publics, dans la rue ou sur le lieu de travail" tout au long du Ramadan, l’avertissement prévient les expatriés non-musulmans récalcitrants que "les autorités prendront à leur égard les mesures nécessaires, dont la rupture du contrat de travail et l'expulsion du royaume. Les compagnies, les sociétés et les individus sont tenus d'en informer leurs employés".

Manger, boire, fumer en Arabie saoudite, au beau milieu du Ramadan, et sous les yeux choqués des fidèles ou demeurer sur son sol, il faudra désormais choisir pour des étrangers non-musulmans d’une rare insouciance ou inconscience, à qui il faut des admonestations formelles pour leur rappeler où ils se trouvent et le mois unique qui y est célébré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mondial: coment concilier Ramadan et football ? (vidéo)

Combien de temps doivent durer les prières de Tarawih?