in

Après le meurtre de Nahel, le passage à tabac de Hedi : deux drames intolérables, un témoignage choc

Alors que le meurtre effroyable de Nahel, 17 ans, tué à bout portant par un policier (actuellement placé en détention provisoire) au cours d’un mardi 27 juin funeste, hante encore les mémoires, le lynchage à Marseille du jeune Hedi, 22 ans, touché de surcroît par un tir de LBD, jette à nouveau l’effroi et la consternation. 

La violence policière à son paroxysme a encore frappé en France, toujours les mêmes, dans la nuit du 1er au 2 juillet. Quatre agents de la Brigade anti-criminalité (BAC) ont été mis en examen, l’un d’eux a été placé en détention provisoire, déclenchant une véritable fronde au sein de l’institution policière plus que jamais sur la sellette.  

Hedi, qui fuit désormais les miroirs et l’image qu’ils lui renvoient de lui-même, est sorti défiguré, amaigri et profondément traumatisé de cette soirée cauchemardesque. « J’ai une partie du crâne en moins », raconte-t-il péniblement, en se plaignant des fortes migraines qui viennent s’ajouter à son terrible calvaire. Le jeune homme a passé une nuit dans le coma, puis une semaine en réanimation et deux autres en neurochirurgie.

Selon Me Jacques-Antoine Preziosi, joint par 20 Minutes Marseille, son jeune client n’a guère d’espoir de pouvoir sauver son oeil gauche.

Publicité
Publicité
Publicité

Nous diffusons son témoignage choc et bouleversant

Publicité
Publicité
Publicité

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Savez-vous que dans nos banlieues on peut se faire tabasser pour un rien, un regard ? L’envie de voler, ou simplement l’envie de tabasser.
    Mais que quand la victime n’est pas de descendance étrangère, on n’en parle pas dans les médias ?
    J’ai honte de mon pays qui ne sait pas se défendre.

  2. Les médecins ont sauvé ce jeune,
    Si ce jeune était dirigé vers une médecine tiroir caisse , il serait devenu un désaxé,

    La république avait imposé le mot para. qui est une erreur humaine et conduit inévitablement à une médecine tiroir caisse.
    On a pas le droit de dire que les infirmiers sont un personnel paramédical.

    La police, qu’elle soit française ou nord Africaine, ne m’inspire aucune sympathie et je parle en connaissance de cause.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Sinead O’Connor, la plus célèbre convertie à l’islam d’Irlande, n’est plus

Japon: les restaurants proposant des menus halal se multiplient