in

Angleterre : la justice refuse à un père musulman la circoncision de ses deux jeunes garçons

Irréconciliables dans la vie, comme dans le prétoire du Devon où ils ont comparu tous deux pour défendre les intérêts de leurs enfants, selon leurs points de vue irrémédiablement antagonistes, un mari et sa femme, séparés l’un de l’autre, ont plaidé chacun leur cause au sujet de la circoncision de leurs jeunes fils.

L’époux, un trentenaire musulman d’origine algérienne, décrit comme très pieux, réside en Angleterre depuis plus de quinze ans. Celui-ci a eu beau déployer toute son énergie pour tenter de convaincre le tribunal de grande instance d’Exeter de l’importance que revêt la circoncision dans l’islam, et ce le plus tôt possible, aucun de ses arguments n’a réussi à infléchir l'arbitrage de la juge Roberts.

Penchant du côté de la mère, celle-ci a refusé de rendre une ordonnance de circoncision, estimant préférable de reporter cette décision quand les deux petits garçons, âgés de quatre et six ans, seront en âge de faire des « choix individuels ».

Le verdict, tombé comme un couperet pour ce père désemparé, s’est bien gardé de déterminer le fameux âge de raison à partir duquel la juge Roberts considère que ces deux garçonnets, dont la mère a la charge, seront en mesure de choisir de se faire circoncire ou non, en leur âme et conscience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le “Hijab day” à Sciences-Po Paris embrase les esprits

“Dégage sale Syrien” : La double peine des réfugiés syriens au Liban (vidéo)