in

Amina Sboui de nouveau en garde à vue pour avoir agressé une femme voilée

Ex-Femen particulièrement tapageuse et un brin mythomane, Amina Sboui, la prétendue féministe tunisienne qui tente de se faire un nom à Paris mais uniquement dans la rubrique des faits divers, est désormais une habituée des garde à vue, où la conduisent d’office ses affabulations, ses frasques peu glorieuses, son exhibitionnisme hystérique, et sa dernière altercation en date.

Au rythme où vont ses coups d’éclat, c’est la camisole de force qui guette celle qui continue de se mettre en scène dans un affligeant théâtre de rue, enlevant le haut au nom d’un féminisme de caniveau, quand elle n’est pas en proie à un délirium aigu en se disant pourchassée par « cinq islamistes dans Paris ». Un conte à dormir debout qui, le 15 juillet dernier, lui a valu de passer par la case police et de goûter aux joies de l’interrogatoire pour « dénonciation d’un délit imaginaire ».

Le mois d’août n’a pas calmé ses ardeurs, et pas plus tard que mercredi soir, Amina Sboui a été de nouveau placée en garde à vue dans le commissariat du XIe arrondissement, mais cette fois-ci avec son compagnon, après une rixe avec un couple dont la femme était voilée, en plein Paris. Scandaleuse et islamophobe comme le sont ses soi-disant anciennes camarades de débauche, la drôle de Femen repentie s’est une fois de plus donnée tristement en spectacle en insultant un couple de musulmans croisé au détour d’une rue, mercredi vers 23h, jusqu’à se transformer en furie en agressant la femme voilée, comme l’a assuré une source proche de l’enquête.

La Ville Lumière ne semble décidément pas réussir à Amina Sboui, qui croyait peut-être écumer les plateaux de télévision et qui, au lieu de cela, est emmenée et ramenée sous bonne escorte au poste de police…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gaza: une députée québécoise démissionne de son parti

La chanteuse algérienne Souad Massi refuse de chanter en Israël