in

Allemagne : un projet d’attaque islamophobe, s’inspirant de Christchurch, contrecarré à temps

Révélés au grand jour au cours d’une discussion en ligne glaçante, les sombres desseins d’un jeune allemand de 21 ans, qui se targuait de vouloir reproduire l’effroyable massacre de masse commis en mars 2019 dans les mosquées Al Noor et Linwood de Christchurch, ont pu être déjoués in extremis.
Si les réseaux sociaux servent par trop souvent d’exutoire aux ressentiments haineux, ils auront en l’occurrence permis de dépister et de contrecarrer, avant qu’il ne soit trop tard, l’attaque islamophobe que préparait un jeune extrémiste de droite. Il était déterminé à laisser son empreinte sanglante sur des lieux de culte musulmans, à la manière de Brenton Harrison Tarrant, l’auteur du carnage qui plongea dans le deuil la lointaine Nouvelle-Zélande.

Des centaines de gerbes fleurs jonchant le sol devant la Mosquée Al Noor de Christchurch

 Quelques visages des 51 martyrs de Christchurch

Interpellé à Hildesheim, une localité située dans le Land de Basse-Saxe, celui-ci a été aussitôt placé en détention, ainsi que l’a annoncé hier, lundi 8 juin, l’Office central de lutte contre le terrorisme. Il était en possession d’armes, découvertes à son domicile, qui  «pourraient avoir été achetées pour exécuter ses plans d’attaque», a précisé l’Office dans un communiqué, avant d’affirmer de façon plus catégorique : « Il avait l’intention d’agir de la même manière qu’à Christchurch».
Les enquêteurs ont aussi trouvé sur ses appareils électroniques « des fichiers à contenu d’extrême droite », qui ne laissent guère de place aux doutes quant à son appartenance idéologique et aux thèses néo-fascisantes qui ont exacerbé sa haine viscérale des musulmans.
 
 

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le ney, un des plus anciens instruments de musique utilisés par les musulmans

Paris : une fresque géante en mémoire d’Adama Traoré et de George Floyd orne un immeuble