in

Algérie : Oran, première ville à se doter d’une signalétique urbaine en anglais

De l’autre côté de la Belle Bleue, la langue de Shakespeare serait-elle en train de détrôner la langue de Molière ? Là est la question… Même si à en juger par les nouvelles plaques de rues qui s’exposent aux yeux de tous à Oran, il semble bien que l’on ait notre réponse.

Deuxième plus grande ville d’Algérie, Oran a dévoilé une signalétique urbaine où l’anglais a visiblement éclipsé le français, faisant figure de précurseuse en la matière. Ce choix, qui ne doit rien au hasard, s’inscrit dans la volonté politique du gouvernement algérien de privilégier une ouverture vers les pays anglophones, pour mieux se détacher de l’emprise linguistique et culturelle de la France.

Sans user de périphrases, le ministre de l’Enseignement supérieur, Tayeb Bouzid, a été on ne peut plus clair à ce sujet : « La langue française ne nous mène nulle part », a-t-il déclaré, tout en ordonnant aux 77 universités et établissements d’enseignement supérieur du pays d’utiliser l’anglais plutôt que le français. 

Publicité

A ces mots, qui n’ont pas fait dans la dentelle, une véritable «guerre des langues» a éclaté en Algérie, suscitant des joutes verbales houleuses, dont on ne sait pas encore qui de l’anglais ou du français l’emportera, 59 ans après la libération du joug colonial de la France.

Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. On a merdé dans l’éducation nationale depuis trente ans et on veut , maintenant, corriger la boussole par décrets de la vitrine militaire.

    De mon temps, en France la doc était en Anglais.
    Le problème n’est pas la langue, pourquoi pas l’hébreux, l’arabe et l’hébreux sont proches.

    Le problème , le pouvoir applique toujours la pensée satanique Bouteflikienne.

    L’armée Algérienne; si elle est condamnée à singer, autant singer l’armée Allemande,

    On dit que l’armée Allemande est la seule armée au monde qui ne fonctionne pas avec la formule “exécution, après réclamation”.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Ibn ‘Arabî et son monde magique d’humilité et de pureté (1/2)

Crise des déchets en Tunisie : un manifestant meurt après des tirs de gaz lacrymogène