in

Ahed Tamimi est devenue une résistante ukrainienne

Après avoir fait circuler des images de bombardements israéliens sur Gaza comme étant ceux de Russes sur l’Ukraine, c’est maintenant une photo d’Ahed Tamimi, la jeune palestinienne de Nabi Saleh, un village situé en Cisjordanie occupée, qui avait giflé un soldat israélien, qui se voit transformée en petite ukrainienne attaquant un soldat russe.

Traduction : « Une courageuse fillette ukrainienne de 8 ans affronte un soldat russe et lui dit de retourner dans son pays. »

Sur TikTok, une vidéo de cette même confrontation entre Ahed Tamimi et le soldat invite les spectateurs à prier pour l’Ukraine. Jusqu’à présent, la vidéo a été visionnée plus de treize millions de fois et cumulé près de 900 000 mentions « J’aime ». (Middle East Eye)

Publicité

Ahed Tamimi est blonde aux yeux bleus, mais quand même…

Il faut dire qu’il n’y a rien qui ressemble plus à une invasion qu’une autre invasion, n’est-ce pas ! Mais la résistance est glorifiée dans un cas, et stigmatisée dans l’autre.

Europalestine

Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. De la récupération abusive d’une héroïne que Zelensky, le Sioniste n’eut pas protégée. Oui, la réaction des réseaux sociaux qu’un auteur de ce site promet en substance de dévaster Poutine s’engage très bien, il tremble de peur, je vous assure.

    Hé, à l’auteur, Euro-Palestine, oui ce sont deux occupations, les réactions sont très assymétriques, mais même pas comparables les occupations. Peu d’immeubles atteints en Ukraine, en Filastine au contraire la destruction de logement est une mesure fréquente. Il semble que les forces Russes épargnent les civils on n’en peut dire autant des tueurs d’enfants Sionistes. Les forces Russes laissent rouler les trains, laissent les civils quitter les villes précisément pour afronter avec moins de dommages dits collatéraux les forces armées officielles et surtout les milices Nazis si elles ne se rendent pas. En grande partie, les forces Ukrainiennes ne peuvent pas fuir en fait et la désertion des civils n’augure rien de bon pour eux. Ils se sont disposés dans les zones civiles, et les médias Fran_çais habituels transforment en résistance la lâcheté, la tactique du bouclier humain qu’on reproche si aisément à d’autres. J’apréhende même que les forces Ukrainiennes officielles et certainement les milices ne contraignent les civils à demeurer exposés dans les centres urbains. Que ça plaise ou non aux Occidentaux faiseurs de morale, l’opération Russe n’est pas sanguinaire, il y a des comparaisons aisées à faire.

    Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Guerre en Ukraine : des milliers d’étudiants de pays arabes attendent leur rapatriement

Le système financier basé sur l’usure est voué à l’instabilité