in

Agression des deux ados d’origine algérienne: Le Parquet de Créteil a retenu le mobile raciste

Le Parquet de Créteil a retenu le mobile raciste dans l’agression des deux jeunes lycéens d’origine algérienne, qui a eu lieu le dimanche 7 septembre 2014 à Saint Mandé.
A ce stade, l’Observatoire National contre l’Islamophobie s’étonne fortement du silence de la classe politique française, ainsi que des grands médias qui nous ont habitués à plus d’indignation face à des actes antisémites ou xénophobes.L’indignation à géométrie variable a pour effet de créer un réel sentiment de déni de justice auprès des jeunes de confession musulmane.
Il ne faut donc pas s’étonner que leur frustration soit ensuite exploitée par des mouvements salafistes et intégristes. Dans le contexte géopolitique explosif au Proche et Moyen-Orient, Irak, Syrie, Palestine, il semble plus que nécessaire que la République rétablisse l’égalité de traitement entre tous les jeunes de France, quelle que soit leur race ou leur religion.
Sans cette prise de conscience, il deviendra de plus en plus difficile de vouloir impliquer les instances musulmanes telles que le C.F.C.M dans des appels au calme toujours cibles en direction de la jeunesse musulmane.
L’Observatoire National contre l’Islamophobie du C.F.C.M saisira M. le Procureur de la République de Créteil en vue de sa constitution en tant que partie civile dans l’affaire de Saint Mandé.
 Abdallah ZEKRI
Président de l’Observatoire National contre l’Islamophobie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mosquées et associations musulmanes de France condamnent les actions criminelles et barbares de “l’Etat islamique”

Occupation de la Fédération Française de Football contre la candidature d’Israël à l’Euro 2020 !