in

Affaire Merah : Le père d’une des victimes met en cause la DCRI

Albert Chennouf, le père du caporal Abel Chennouf tué à Montauban par Mohamed Merah a accordé un entretien aux journalistes du Point Jean-Michel Décugis et Aziz Zemouri, dans lequel il met en cause la DCRI "La France entière a compris que Mohamed Merah était un indic de la DCRI. Je l'affirme moi-même depuis le début. Comment entre-t-on d'Israël en venant de la Syrie avec un nom à consonance arabe ? Et vice-versa. Merah était protégé par la DCRI, qui comptait sur lui pour démanteler des réseaux islamistes."  Révolté  par la façon dont le dossier Merah est traité par les autorités, Albert Chenouf estime que "François Hollande est sur la même ligne que Nicolas Sarkozy, que Jean-Yves Le Drian, nouveau ministre de la Défense, que Gérard Longuet, Manuel Valls, ou encore Claude Guéant. Tous, ils ont peur de la vérité…"

Il reproche également à l'armée  de ne pas avoir reconnu son fils comme étant "mort pour la France," alors qu'il a été assassiné en tant que militaire par un terroriste sur le sol français (…) Pour moi, et je pèse mes mots, c'est un problème de discrimination. Les trois militaires auraient été des "Gaulois", comme disent les jeunes aujourd'hui, ils seraient décorés depuis longtemps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lancement d’un dentifrice halal!

Un passager se met à prier, l’avion atterrit d’urgence