in

9 mai à Moscou : Vladimir Poutine sonne la charge contre l’Occident

Le maître du Kremlin n’a pas mâché ses mots, ce mardi 9 mai, sur la Place Rouge… A l’occasion de la 78ème cérémonie commémorative de la victoire sur l’Allemagne nazie, Vladimir Poutine a tonné contre l’Occident belliqueux, sonnant la charge contre la « guerre orchestrée » contre la Russie.

Moscou a résonné de son discours aux accents patriotiques forts, qui a lancé la contre-attaque contre la propagande de guerre américano-ukrainienne, entonnée en choeur par les pays vassaux de l’Union européenne.

« La civilisation est de nouveau à un tournant. Une guerre a été lancée contre notre patrie », a-t-il martelé devant des milliers de soldats et l’élite politique russes, non sans vouer aux gémonies « les élites occidentales mondialisées », qu’il accuse de « monter les peuples les uns contre les autres, diviser les sociétés, provoquer des conflits sanglants ». « Leur but est de parvenir à l’effondrement et à la destruction de notre pays », s’est-il insurgé.

Publicité
Publicité
Publicité

« Dans certains pays, on détruit les monuments aux soldats soviétiques, on crée un culte pour les nazis et leurs complices, on cherche à détruire les monuments aux véritables héros», a-t-il encore fustigé, avant de s’adresser à ses troupes avec solennité : « Rien n’est plus important actuellement que votre tâche militaire. La sécurité du pays repose aujourd’hui sur vous, l’avenir de notre État et de notre peuple dépend de vous ».

Vladimir Poutine a toutefois mis un bémol à son allocution retentissante, clamant : « Pour la Russie, il n’y a pas de pays inamicaux ou ennemis, ni à l’Ouest ni à l’Est. Comme la plupart des gens sur cette planète, nous voulons voir un avenir pacifique, libre et stable ».

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Terrifiant ! Les néofascistes français font trembler le pavé parisien, à la veille du 78ème anniversaire du 8 mai 1945

Israël bombarde de nouveau Gaza : au moins 14 morts, dont une majorité de femmes et d’enfants