in

20,42 au bac ! La note exceptionnelle obtenue par Yahya Achou Ouiy, en France depuis seulement 3 ans

Excellentissime ! C’est le premier superlatif qui vient à l’esprit pour qualifier la moyenne vertigineuse de 20,42 obtenue au bac scientifique par Yahya Achou Ouiy, avant que l’émerveillement ne soit à son comble devant son fabuleux parcours.

Imaginez un peu : il y a tout juste trois ans, cet adolescent de 17 ans ne parlait pas un traître mot de français, et pour cause !

Né à Rome, au sein d’un foyer marocain, le collégien doué, voire même surdoué, qui faisait déjà des étincelles dans la Ville Eternelle et dans la langue de la Commedia dell’arte, est arrivé à Lille en famille, en étant loin de maîtriser les subtilités de la langue de Molière.

« Au début, c’était infernal ! Je n’avais même pas les mots pour expliquer à ma prof que je n’y comprenais rien », a-t-il confié à La Voix du Nord.

Publicité

Ce dépaysement qu’il redoutait, tant il se plaisait en Italie où il avait tous ses repères et ses amis, la nostalgie qu’il a fait naître en lui et la barrière linguistique qu’il a dressée sur sa route, tel un obstacle infranchissable, appartiennent désormais au passé.

Yahya Achou Ouiy les a magnifiquement transcendés en l’espace de trois petites années, à la faveur d’un bac S, en section européenne anglais au lycée Faidherbe, dont il a pulvérisé le plafond de l’excellence, et à force de travail et de persévérance.

Car le jeune prodige des maths, qui n’aime rien tant que d’avoir des équations à résoudre, a pleinement conscience que le talent ne suffit pas. « J’ai travaillé comme un fou », s’est exclamé l’heureux bachelier, loué de tous, qui s’était préparé à décrocher la « mention très bien » avec un mental de champion.

Il faut dire qu’entre deux problèmes à élucider, le jeune homme s’adonne au piano et au basket avec le même bonheur et la même volonté de faire mieux que la moyenne…

Publicité

« Je viens d’une famille modeste, mes parents ont fait l’impossible pour qu’on fasse des études. Je suis heureux de leur faire ce cadeau », a-t-il ajouté, envahi par l’émotion que lui procure le fait d’avoir tenu la promesse faite à ses parents.

Son bac en poche, Yahya Achou Ouiy, qui caresse le doux rêve de solutionner l’un des sept problèmes qui restent une énigme pour les plus grands mathématiciens, veut plus que jamais atteindre les cimes de l’excellence, sinon rien…

A peine remis de ses émotions, ce compétiteur dans l’âme vise désormais le concours très sélectif de la prestigieuse faculté de mathématiques La Sapienza, à Rome.

« Je rêve de devenir chercheur comme mon oncle, faire un doctorat et une thèse. Mais, aujourd’hui, les maths servent dans plein de domaines, donc pourquoi pas travailler en entreprise ou dans la finance ? En tout cas, ce sera les maths, c’est sûr », a assuré Yahya Achou Ouiy, en affichant une belle confiance dans l’avenir qui s’annonce parsemé de formules mathématiques absconses, que seul un esprit brillant comme le sien prendra plaisir à décortiquer.

Publicité

 

Publicité

19 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @Mouhib Jaroui – Si tous les dérangés du ciboulot étaient du niveau de ce jeune, les HP deviendraient des viviers intarissables de futurs Prix Nobel.

  2. Très très bien et bien plus que ça. La preuve indéniable que chez nous tout un chacun peut accéder à l’excellence, n’en déplaise aux éternels auto-victimisés.

    Un grand bravo à ce jeune, il est l’exact contraire des racailles qui foutent le b.ordel.
    Mais ceux-ci ont-ils envie de suivre son exemple ?

    Rien n’est moins sûr.

  3. Je ne veux pas faire mon rabat joie. Je ne suis pas certain que ce résultat témoigne vraiment d’une bonne santé mentale de nos jours, et surtout, en regard de notre système éducatif…
    Vraiment.

    • Quel est le lien entre un excellent résultat au bac et un éventuel problème de santé mentale de l’étudiant ? En outre quel peut être le lien entre système éducatif et santé mentale ? Vous mélangez des concepts qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre.

      N’oubliez pas que le bac scientifique 2019 a affiché 15% de mentions TB. Si vous avez un doute sur la santé mentale des lauréats, ça fait du monde…

      On la seule question qu’il faut se poser, c’est l’inflation des notes depuis des années. Des taux de réussite à plus de 90%, une pluie de mentions, ça ne fait pas très sérieux quand on pense aux statistiques des dernières décennies et des niveaux scolaires actuels. Mais ceci étant, un élève brillant aurait eu dans le passé toujours d’excellentes notes, sans doute plus basses, mais toujours brillantes.

      • Bonjour Didie,

        A défaut d’avoir le temps de développer ma pensée, je vous renvoie au prêche de Bossuet fait à Metz le 4 octobre 1652.

        Il commence en épigraphe : “s’il y a quelqu’un parmi vous qui paraisse sage selon le siècle, qu’il devienne fou afin d’être sage” (I. Cor., III, 18).

      • @Karim.
        Je suis issu de l’immigration et d’un milieu modeste. Ce type de parcours me touche à ces 2 titres. Je suis très admiratif de ce genre de gamins, pas des racailles en revanche qui foutent la merde en banlieue et se croient en terrain conquis sur les champs Élysées avec leur drapeau étranger. A ceux là je dis du balais. D’ailleurs ceux là sont des cancres qui emmerdent des gamins comme Yahya ou les jalousent, la plupart du temps.
        L’immigration n’est ni positive ni négative par principe. Ce qui compte ce sont les individus et ce qu’ils font.

  4. ما شاء الله تبارك الله
    Bravo cher enfant
    Puisse le tout puissant le protéger lui et ses honorables parents.
    Il fera bien sûr ce qu’il voudra mais j’ai eu bon espoir en lisant ça : « A peine remis de ses émotions, ce compétiteur dans l’âme vise désormais le concours très sélectif de la prestigieuse faculté de mathématiques La Sapienza, à Rome. », car l’Italie est le pays d’Europe où je me suis le mieux senti, j’y ai séjourné pour affaires dans 5 villes différentes, pas un seul regard de travers, pas un seul mot désobligeant. Le bonheur sans prix, de simplement marcher dans la rue sans être tenu pour responsable du déluge, de Fukushima et du réchauffement climatique réunis.
    اللهم قه و اهل بيته شر خلقك جميعا

    • @ Cémwé
      J’ose une hypothèse hardie : Peut-être que les musulmans d’Italie sont plus calmes que ceux (et quelques “celles”) de France …
      Euh c’est de l’humour.

      En tout cas Bravo au jeune prodige et surtout, surtout, mes félicitations à sa famille qui me parait être un modèle pour toutes les familles défavorisées de la planète.

    • Cemwé toujours prêt à encenser un pays pour critiquer la France.
      8 millions des maghrebins en France dont 5 millions d’algeriens. 716000 maghrebins en Italie dont 408000 marocains. Et pourtant :
      L’Italie compte parmi les pays européens dont plus de la moitié de la population a une vision négative de l’islam (69%), seulement derrière la Hongrie (72%) mais devant la Pologne (66%) et la Grèce (65%) – l’Espagne est à 50%, la Suède et les Pays-Bas à 35%, la France à 29%.

      • @ Spera
        Je pourrais vous dire « Qui se sent morveux se mouche » ou encore « la paranoïa se soigne très bien de nos jours » ou enfin « que je n’ai que mépris pour les menteurs diffamateurs et les auteurs de procès en intention» mais non, il se trouve que je suis grâce à Dieu, sur un nuage pour une raison perso et je ne vous laisserai même pas m’amener sur ce terrain là.
        Maintenant pour clarifier les choses une bonne fois pour toutes, non pas à votre attention à vous mais à celle des hommes et femmes de valeur qui fréquentent ce site :
        Même si tout le monde se moque –à juste raison- de mon avis, je suis un admirateur sincère de la France et de la majorité écrasante de son grand peuple et je pèse chaque mot, chapeau pour les grands penseurs que votre civilisation a été capable de produire, chapeau pour vos hommes et femmes de lettres, artistes, scientifiques, sociologues, théologiens, universitaires, ingénieurs, industriels mais aussi chapeau pour vos anonymes parfois des plus modestes mais capables du meilleur qu’un être humain puisse produire.
        Quand j’ai quelque chose à reprocher à un français, je ne fais jamais de généralisation – nécessairement abusive – d’abord parce que je n’ai pas le droit de m’en prendre à des innocents, ensuite parce que je sais -en parfaite connaissance de cause- que ledit triste sire est plutôt l’exception que la règle.
        Lors de mon premier voyage en France en 1980 – un voyage organisé dans le cadre d’un jumelage Bourgoin-Jallieu Constantine avec chacun de nous logeant chez son correspondant- à notre arrivée, icelui dit à sa mère que nous n’avions pas mangé dans l’avion alors elle répondit il reste du jambon dans le Frigo ce à quoi il a rétorqué « mais maman tu sais bien qu’ils n’en mangent pas » et puis le lendemain à table il a aussi été question d’alcool et elle s’était étonnée je me souviens « mais comment se fait-il que vous n’en buviez pas alors que vous en exportez ».
        Ce n’est que bien plus tard, des semaines et des semaines après la fin du séjour et mon retour en Algérie que j’ai – en me remémorant tous les souvenirs du voyage- stricto-sensu REALISE, que depuis lors je n’avais jamais eu sous les yeux à leur table, la moindre goutte d’alcool ni le plus petit bout de porc.
        Mais bon sang j’avais treize ans, je n’en faisais pas une maladie et par-dessus tout, ils n’avaient pas du tout à faire ça chez eux rien que par respect pour un marmot de treize ans… ça s’appelle la grandeur d’âme, ça s’appelle l’humain dans ce qu’il a de meilleur.
        C’est ça l’image que j’ai du peuple français et personne pas plus vous que Zemmour, Jean mimi, Narkozy ou quelque autre triste sire que ce soit n’arrivera à la ternir.

        • Bonjour monsieur,
          Tout à fait d’accord avec tout ce que vous avez dit. Je suis en France depuis 30 ans et j’au fait la même observation et la même synthèse. J’apprécie beaucoup vos interventions plein de sagesse et de bon sens. Un plaisir de vous lire ainsi qu’à monsieur Ziani. Mes interventions deviennent très rares en raison de ma maladie mais je continue à vous lire entre deux hospitalisations. A bientôt inchallah.

          • 30 ans… Alors quel témoignage de vérité !
            Non Cher Monsieur, merci à vous, infiniment.
            اللهم انت الكريم الاكرم و انت ربي
            اللهم ليس لهذا الرجل الفاضل ربا غفورا و لا شافيا رحيما إلا انت
            اللهم من عليه و على مرضى المؤمنين بالعفو و العافية
            اللهم اكفه بك عن المستشفيات و عن الاطباء
            و رده إلا اهل بيته غانما سالما في يسر منك و عافية
            يا بر يا رحيم
            يا ارحم الراحمين

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Sauvez Israa Ja’abis !

Donald Trump condamné pour ses propos racistes par 240 élus