Soutien à Tariq Ramadan

Dans un contexte tendu autour de la question de l’islam dans notre pays, les média et le monde politique se

par

dimanche 30 novembre 2003

Dans un contexte tendu autour de la question de l’islam dans notre pays, les média et le monde politique semblent apprendre aujourd’hui l’existence d’un « intellectuel musulman » : Tarik Ramadan.

Pas un jour, effectivement, ne passe sans qu’un reportage télévisé ou un article ne traite du « coup de force » de Tarik Ramadan au FSE, intellectuel « habile », voire « retors », dans tous les cas adepte du « double discours ». Les critiques étaient encore plus acerbes à la veille et au lendemain du fameux débat entre cet « intellectuel musulman » (quand il n’est pas « théologien musulman » ou « Imam Genêvois ») et le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy.

Le discours de Tarik Ramadan nous est présenté à travers un seul paragraphe d’un article en occultant ainsi l’essentiel de sa production entamée depuis bientôt dix années. EMF quant à elle n’a pas découvert Tarik Ramadan suite à une citation d’un article d’ailleurs tirée hors propos, mais travaille avec cet intellectuel dont les propos sont de nature à promouvoir le vivre ensemble.

L’association Etudiants Musulmans de France (EMF) tient, tout d’abord, à rappeler que M. Tarik Ramadan participe, et ce de longue date, à la réflexion concernant la présence musulmane en France et en Europe. A ce titre, EMF a, d’ailleurs, souvent fait appel à lui et continue, dans le cadre de conférences ou de colloques afin de promouvoir une participation citoyenne plus grande des Français de confession musulmane. Cette relation privilégiée nous permet de témoigner que cet intellectuel a toujours appelé à une citoyenneté participative et pleinement assumée de la part de tous les Français et a toujours refusé et condamné un repli communautaire.

Ainsi, EMF s’étonne vivement de l’acharnement médiatique qui est fait à un homme depuis longtemps engagé dans le débat, le dialogue et l’ouverture. Le procès devient encore plus inacceptable lorsqu’on laisse entendre que M. Ramadan tiendrait, en plus d’un double discours, un discours antisémite. L’association rappelle que l’intellectuel a toujours eu les mots les plus durs pour condamner l’antisémitisme, et ce, quelque soit le public à qui il s’adressait. Sa production, qui plus est très, importante, en terme d’ouvrages, d’articles, de cassettes audio-visuelles, de conférences etc. en témoigne. En outre, il paraît irréaliste que l’on juge une personne sur des propos qui ne sont pas les siens fussent-ils ceux de son frère ! Cette campagne de dénigrement apparaît donc comme émanant d’une volonté de discréditer, et de détruire un homme. Attitude inacceptable que nous condamnons. Les propos tenus à son égard n’ont de fondés que les fantasmes et l’imaginaire de ceux qui les portent.

Il est dommage et dommageable que dès lors qu’il est question de l’islam et des musulmans la passion inhibe tout débat, pourtant vital. Aussi nous remarquons qu’aucun débat réel ne s’est instauré ces derniers jours. Nous n’avons assisté qu’à des invectives diffamantes, des jugements de valeurs ou pire des insultes infâmes. Au-delà de la stérile polémique autour de Tarik Ramadan, c’est toute une catégorie de la population française qui risque d’être mis au ban de la République.

Nous, Etudiants Musulmans de France, soutenons Tarik Ramadan, son engagement, son discours et sa personne.

Ne peut-on pas enfin se faire à l’idée que désormais les Français de confession musulmane prennent part au débat public dans le cadre d’une citoyenneté active ? Là où certains voient du communautarisme, EMF voit un signe fort positif et encourageant pour l’avenir. En effet, il s’agit bien là d’une ouverture à la société et d’un refus sans détour d’un repli communautaire pour des personnes trop longtemps marginalisées

Enfin, EMF appelle à l’instauration d’un véritable débat de fond dépassionné et à dépasser les préjugés et les condamnations a priori. C’est à ce prix uniquement que l’on évitera la stigmatisation et la frustration d’une partie des citoyens et que l’on renforcera le pacte républicain.

Publicité

Association "Etudiants Musulmans de France"

commentaires

Copyrights © 2015 Tous droits réservés par Oumma Media. | 1998-2015 Oumma