Maroc : le lourd bilan de l’effondrement d’un minaret à Meknès

Crues d’oueds meurtrières, inondations qui ont détruit routes et cultures, pluies diluviennes qui se sont

dimanche 21 février 2010

Crues d’oueds meurtrières, inondations qui ont détruit routes et cultures, pluies diluviennes qui se sont abattues sans discontinuer, le Maroc est mis à rude épreuve météorologique depuis plusieurs semaines.

Considéré comme l’un des minarets les plus hauts de Meknès, l’effondrement brutal du minaret de la mosquée Berdieyinne, classée monument historique, est d’autant plus dramatique qu’il a pris au piège les fidèles en plein recueillement collectif du vendredi.

Un bilan encore provisoire établit déjà un triste décompte : au moins 41 personnes ont péri et 71 sont blessées, dans ce qui s’avère être la plus terrible catastrophe du genre au Maroc, dont les causes précises restent toutefois à déterminer.

La réaction du roi Mohammed VI ne s’est pas fait attendre, ordonnant sur-le-champ au gouvernement de lancer les travaux de reconstruction de la mosquée, dans le respect de son architecture d’origine qui a traversé les siècles.

Publicité

commentaires