Le Coran

Nous sommes en l’an 610 de notre ère. Après plusieurs semaines que le futur prophète Muhammad s’était

par

jeudi 25 mai 2000

Nous sommes en l’an 610 de notre ère. Après plusieurs semaines que le futur prophète Muhammad s’était retiré dans le désert afin de méditer, la nuit qui précède le 27ème jour du mois, l’ange Gabriel lui apparut et lui annonça qu’il avait été choisi par Dieu pour être son messager. C’est seulement plus de deux ans plus tard que le Muhammad allait avoir ses premières « révélations ». Ainsi entre 612 et 632 le prophète allait réciter la parole de Dieu.

Le terme Coran (al-Qur’an) signifie récitation. Cependant, certains fidèles qui accompagnaient Muhammad avaient pris l’habitude d’écrire ses paroles sur tout ce qui leur tombait sur la main comme des morceaux de poterie voir même des omoplates de chameau ! Plus tard, après la mort du prophète, le troisième Khalife (lieutenant) de l’islam : Uthman (+656), allait ordonner le rassemblement de toutes ces traces écrites et leur codification. Le Coran était né ! Il est divisé en 114 chapitres que l’on appelle des sourates elles-mêmes séparées en versets. Celles-ci semblent avoir été classées par ordre chronologique décroissant : ainsi les premières sourates datent du temps où Muhammad était à Médine, après l’hégire. Ces sourates sont les plus longues et celles qui contiennent le plus de règles d’organisation d’une société islamique idéale. C’est en effet durant cette période que le prophète était à la tête d’une véritable communauté de croyants. Les dernières sourates datent plutôt de l’époque où Muhammad était encore à La Mecque. Elles sont plus courtes mais aussi à caractère plus général et plus poétique.

Voici en exemple la sourate 91 dite du soleil :

« Au nom de Dieu :

celui qui fait miséricorde,

le Miséricordieux.

Par le soleil et sa clarté !

Par la lune quand elle le suit !

Par le jour quand il éclaire la terre !

Par la nuit quand elle l’enveloppe !

Par le ciel !

-comme il l’a bien construit !-

Par la terre !

-comme il l’a bien étendue !-

Par une âme !

-comme il l’a bien modelée

en lui inspirant son libertinage et sa piété !-

Heureux celui qui la purifie !

Mais celui qui la corrompt est perdu !… »

Notes

Il ne reste actuellement qu’une seule copie du Coran datant du Khalife Uthman, au musée Topkapi d’Istanbul.

Toutes les sourates du Coran commencent par ces mots :

« Au nom de Dieu : celui qui fait miséricorde, le Miséricordieux. »

On appelle Hafiz (de hafiza, mémoriser) les fidèles qui connaissent le Coran par cœur. Du temps de Muhammad, celui-ci faisait mémoriser l’intégralité du Coran par ses fidèles et l’aurait lui-même récité deux fois entièrement lors de son dernier ramadan avant d’annoncer sa fin prochaine.

&

 

 

 

 

&

La fatihâ, première sourate du Coran :

&

&

&

&

&

&

&

&

&

&

&

&

&

&

« Avez-vous considéré al Lat et al Uzza,

&

Coran, sourate 53- versets 19-20

A ces versets, sont liés les fameux versets sataniques. En effet, des Qurayshites, de la tribu de Muhammad, affirmèrent avoir entendu le Prophète ajouter :

« …ce sont des déesses augustes, leur intervention est à espérer. »

Ce qui, malgré les démentis de Muhammad, fût considéré comme une sorte de compromis polythéiste par les ennemis du Prophète.

Publicité

Geoffroy Janssens est professeur en Belgique

commentaires