Lundi 20 October 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Les sex toys en vogue au Maroc, mais sous le manteau

Les sex toys en vogue au Maroc, mais sous le manteau
fr
http://oumma.com/sites/default/files/images_83.jpg

Partagez :

Parmi les secteurs d’activité qui font un pied de nez à la crise, et révolutionne les mentalités, le business des sex toys, jadis honteux, brise tous les tabous, à travers une démocratisation licencieuse et lucrative en diable.

Ce commerce florissant, qui a traversé toutes les époques, le plus souvent vendu sous le manteau, est devenu le phénomène en vogue du moment, renvoyant l’affligeant reflet d’une société qui évalue sa liberté à la dépravation affichée de ses mœurs. Un reflet néanmoins très tendance, qui a produit son petit effet au Maroc...

Les jouets intimes affriolants et insolites, mais destinés à des petits plaisirs encore inavouables au Royaume de l’Atlas, ont conquis la fine fleur marocaine, selon le site Biladi,  qui n’a d’autre alternative que de se les procurer clandestinement.

Hymens artificiels à 150 dirhams (un best des ventes selon le quotidien "Al Ahdat Al Maghribia" qui a enquêté sur les sex-shops clandestins),  poupées grandeur nature à 20.000 dirhams au succès grandissant, vibromasseurs à 2 000 dirhams, ou encore des vagins, des pénis artificiels et des produits érotiques susceptibles de combler  tous les fantasmes, l’éventail est large, mais la discrétion est de rigueur, et ce sont les Chinois qui en sont les grands pourvoyeurs, par contrebande.

Alors que notre société occidentale s'y adonne sans modération, sans complexe et en toute légalité, c'est dans  le secret des arrière-salles de certains magasins de prêt-à-porter féminin et de jouets pour enfants, que le marché de l’érotisme prospère au Maroc, déjouant ainsi tous les interdits du pays, moraux et légaux.

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
Saladin
-81 points

attiser les puslsions sexuelles du peuple marocain était depuis tjrs la politique d'état de l'institution royale, c'est un projet fructifiant qui cherche à faire du peuple, en plus d'être un esclave du roi, un esclave de son sexe, je dirais aussi que c'est une politique sioniste qui s'interesse plus au sexe qu'aux problèmes des jeunes marocains qui souffrent du chomage et de la précarité, il convient de rappeler que le maroc dont la monarchie est à la tête de la septième fortune royale au monde pour l’année 2008 selon le magazine américain Forbes, compte plus de 5 millions d’habitants vivant avec moins de 1 euro par jour. Par sa richesse par habitant, le Maroc occupe la 108e position, selon l’ONU, mais, si l’on inclut des critères qualitatifs (éducation, justice, santé…), le bilan est nettement moins brillant, le Maroc est classé 126e sur 177 pays...Donc dire que le commandant des croyants aime son peuple et veille à ses interêts est pour le moins fantaisiste et incroyable ..à vous ..

X
Samson Best
-421 points

Pour parler vrai ce n'est meme pas une question de pays,tous les hommes, femmes comprises,on a nos
propres envies, surtout en ce qui concerne la sexesualite,
quelques fois le couple s'acccorde "d'introduire" dans son
couple des gadgets erotiques pour un bien commun,
comme dirait ma belle mere pourquoi chercher ailleurs
quand on a tout a la maison,donc pointer un pays pour
ses moeurs n'est pas convenable,parce que tout simplement
c'est mondiale.Maintenant comme il est interdit de forniquer
avant le mariage,est-ce un moyen comme un autre de se soulager,
je ne sais pas si la loi le permet.(Coran)

X
Jean-Pierre CHAMBARD
167 points

Après m'être renseigné, je tiens à informer tous les distraits et les distraites de ce forum que les sex toys s'utilisent bien "sous" le manteau et non pas "sur" le manteau !

Ne rigolez pas, c'est important !

X
Velvi
-1 points

Bonjour,

Comme le révèle la sexologue marocaine Amal Chabach, la sexualité des marocains est en train de "se débrider". Devant l'apparition de nouvelles modes, les couples cherchent aussi à trouver un équilibre dans ce marché. Parfois par curiosité et recherche de la nouveauté, tantot par peur de perdre son conjoint, devant la concurrence, la plus souvent déloyale (prostitution, pornographie, érotisme exarcébé des divas, etc)

Les émissions de télévision traite de plus en plus des sujets "tabous" et de la sexualité en particulier, même dans ce qu'elle a de plus pathologique (viol, inceste,etc)

Il n'est donc pas étonnant de voir un tel développement, même dans un pays dit conservateur. Les élites ne sont pas non plus à l'abri des scandales sexuels que nous avons suivi tout le long de cette année. Je dirais même que ces scandales "européens" ont souvent permis de se rendre compte de la réalité du tourisme sexuel qui sévit au Maroc ou ailleurs...