in

Yaya Touré, la vedette musulmane de Manchester City, fuit ses groupies en délire

Rançon de la gloire dont Yaya Touré, la superstar de Manchester City et musulman attaché à ses valeurs, se passerait volontiers, les fans féminines en délire, attirées comme des mouches par sa grande notoriété et nettement moins par le ballon rond, le poursuivent de leurs assiduités partout et à tout moment, au point de le pousser à redoubler d’ingéniosité pour échapper à leurs griffes.

La vie d’une vedette de football serait-elle moins rose qu’on le croit ? En tout cas, pour le virtuose ivoirien de la Premier League, heureux en ménage, qui n’a jamais fait mystère de sa dévotion à Allah, les sollicitations pressantes de groupies déchaînées, qui le suivent à la trace et entravent chacun de ses pas, ont fait de son quotidien un calvaire.

Lassé de jouer à cache-cache pour les fuir, et pire encore, ne supportant plus ce qu’il décrit comme un harcèlement permanent, Yaya Touré s’est livré à cœur ouvert, le 4 janvier, dans un entretien  accordé à un magazine ivoirien, épanchant son désarroi mais aussi sa consternation devant des hordes de jeunes femmes qui n’ont vraiment pas froid aux yeux.

"Je suis marié et fidèle à ma femme", a-t-il insisté, en déplorant vivement que son statut marital ne refrène en rien les ardeurs d’inconnues prêtes à tout. "Les femmes continuent à me chercher, et je dois fuir. J'aime la tranquillité, c'est mon mode de vie. Parfois, je me demande ce qui peut bien passer par la tête de ces femmes, c'est choquant",a-t-il poursuivi, en expliquant qu’il est contraint de changer régulièrement de numéro de téléphone, restant abasourdi par les ruses employées et l’énergie déployée par ses innombrables admiratrices pour obtenir ses nouvelles coordonnées. "Elles finissent toujours par l'avoir. Il y a même une fille qui m'a ouvertement fait la cour. C'était hallucinant ! Elle m'a demandé mon numéro de téléphone, je lui en ai donné un faux ! », s’est exclamé Yaya Touré, très offusqué.

"Je suis heureux avec ma femme et cela me convient parfaitement comme cela. J’aime rester chez moi, en paix et dans la sérénité de mon foyer, à écouter de la musique classique, loin des foules et du bruit de soirées trépidantes", a renchéri l' auteur de 20 buts décisifs au cours d’une saison 2014 victorieuse qui a vu son club, Manchester City, remporter le prestigieux trophée de la League Cup.

Reste à savoir si l’aube qui se lève sur 2015 sera celle de la raison ou de l’hystérie collective pour des fans en jupons affriolées par l’argent roi du sport roi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des tags islamophobes à Poissy: “Pas d’islam chez nous”

L’Allemagne met les islamophobes à l’ombre (vidéo)