in

Vidéo exceptionnelle: le transfert des cendres de l’Emir Abdelkader en Algérie

Mort à Damas en 1883, les cendres de l’Émir Abdelkader* ont été “transférées” 83 ans plus tard à Alger. En juillet 1966, le transfert a donc lieu depuis le quartier de Damas, où l’illustre et très respecté prisonnier d’Amboise avait été inhumé aux cotés de son maître Îbn Arabi, vers le cimetière d’El Alia à Alger.

Dans la vidéo exceptionnelle que nous diffusons ci-dessous, on peut voir le président Boumédiène en train de porter, avec d’autres officiels algériens, le cercueil de l’Emir. Une foule nombreuse a tenu à rendre un dernier hommage à celui qui est considéré comme l’un des plus grands résistants algériens au colonialisme.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

*Son incinération, rapportée par les Français, lui valut d’être considéré comme un traître par ses compagnons et le monde musulman pendant un certain temps, le Coran interdisant l’incinération. Mais, selon des textes qui datent de sa mort, Abd el-Kader avait souhaité être enterré selon la tradition musulmane. 

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Quel ironie cette photo,
    Lorsque nous savons que ce même Boumediene a fait déterrer et mis en prison le corps de Amirouche Aït Hamouda (Colonel Amirouche) héros et résistant tué dans les derniers combats contre l’armée coloniale, mais qui avait eu le tort de s’opposer à Boumediene qui lui était en Tunisie loin des combats.
    A défaut de n’avoir réussi à le mettre en prison vivant il l’a enfermé son cadavre….

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Sauvons Riad ! Amplifiez l’élan de solidarité pour ce jeune algérien, atteint d’un cancer très agressif !

Le capital contre l’Islam (2/2)