in

USA : une employée musulmane porte plainte contre Disneyland

Le hijab n’est pas encore tendance à Disneyland, c’est ce que vient d’apprendre à ses propres dépens, Imane Boudlal, une américaine musulmane de 28 ans, après deux ans de bons et loyaux services au sein du «royaume enchanté» des grands et des petits.

Dans un excès de confiance, Imane Boudlal, qui était employée dans le restaurant Storytellers Café situé au cœur du parc d’attractions, a demandé la permission de revêtir son hijab au travail. Mal lui en a pris, puisque non seulement la direction de Walt Disney lui a opposé un veto irrévocable, mais ses collègues, la prenant alors en grippe, ont également donné libre cours à des insultes racistes et anti-musulmans.

Pot de terre contre pot de fer, la détermination de la jeune femme qui a refusé les variantes vestimentaires imposées par la direction de Disney, et les quatre postes sans contact avec la clientèle qui lui ont été proposés, aux airs de mise en quarantaine, a conduit à l’inéluctable : son licenciement.

C’est donc dans une autre enceinte, nettement moins «fun», que Disneyland devra justifier les motifs de ce renvoi, car Imane Boudlal ne s’est pas laissée démonter et a porté plainte contre l’empire du divertissement tous publics.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Du Printemps arabe et des intérêts de l’Occident

Trois nouveaux animateurs suspendus sans ménagement pour cause de Ramadan