in

Une démonstratrice belge virée pour avoir refusé une tasse de café à une femme voilée

Ejectée de son comptoir où elle vendait des machines à café en sélectionnant éhontément sa clientèle, Hélène Papagregoriou est une démonstratrice belge qui ne décolère pas depuis qu’elle a été contrainte de rendre son tablier pour un racisme à peine voilé et à répétition.

D’aucuns diront qu’elle est en plein déni de son délit de faciès manifeste, une chose est certaine la vendeuse expérimentée, habituée à sillonner la Belgique, est une baratineuse très remontée qui se défend de toute islamophobie, mais ses effets de manche n’ont pas impressionné, et encore moins convaincu la direction de l’hypermarché Cora de Bruxelles qui l’a limogée sur-le-champ.

Les faits qui sont reprochés à Hélène Papagregoriou remontent au mois de novembre, lorsque cette dernière a refusé purement et simplement une tasse de café à une consommatrice voilée qui souhaitait juger de la qualité d’une machine Krups. Sidérée, la cliente musulmane ne s’est pas démontée et est allée immédiatement se plaindre au directeur en personne du Cora de Woluwe-Saint-Lambert, lequel n’a pas tardé à convoquer l’employée prise en flagrant délit de discrimination caractérisée et très décomplexée.

Mais la démonstratrice, pleine de verve, a choisi de nier tout en bloc comme seule ligne de défense, arguant qu’elle vend des machines et pas du café : "Je ne suis donc pas tenue d’offrir une tasse à tous les clients venus", rétorque-t-elle, renchérissant sur le même ton vindicatif : "Elle a raconté que je ne lui avais rien servi parce que j’étais raciste… Ce qui est faux et scandaleux!."

Pas de chance pour la vendeuse acariâtre qui n’était pas à un boniment près, un autre incident raciste commis, cette fois-ci, envers un client un peu trop coloré à son goût, en l’occurrence d’origine africaine, est arrivé aux oreilles du directeur de l’hypermarché. La coupe était pleine et celui-ci n’a pas hésité à trancher dans le vif : il a « viré » une démonstratrice qui, à force de faire un tri très sélectif de la clientèle, allait finir par la faire fuir pour de bon avec, pour couronner le tout, des plaintes à la clé.

Luc Janssens, du Cora Woluwe, conteste avoir pris une décision arbitraire : "Nous avons simplement constaté que cette vendeuse avait un souci avec un certain type de clientèle" explique-t-il, tandis que la fulminante Hélène Papagregoriou pourra toujours se reconvertir en démarcheuse de machines à café à domicile…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour le syndicat SNUipp-FSU: “Il n’y a jamais de problème au sujet d’un voile lors d’une sortie scolaire”.

Grande-Bretagne : une députée participe au repas de Noël offert aux plus nécessiteux par une mosquée