in

Un jeune français met fin à ses jours à La Mecque

La nouvelle glaçante a suscité stupeur et effroi. Alors que, vendredi soir, La Mecque commençait à bruire de la rumeur d’un suicide depuis le toit de la majestueuse Masjid al-Harâm, le premier lieu saint de l’islam, et quelques heures après que l’agence de presse saoudienne SPA, citant la police, a rapporté qu’il s’agissait d’un « ressortissant étranger », le Quai d’Orsay confirmait la nationalité de l’homme qui s’est jeté dans le vide en Terre sainte : c’est un jeune français, sans plus de détails sur les circonstances qui ont entouré ou précipité sa décision de mettre fin à ses jours.

« Il est mort sur le coup », indiquèrent dans un premier temps les autorités saoudiennes, en précisant que le corps de la victime avait été transporté à l’hôpital, dans l’attente des résultats de l’enquête qui venait d’être diligentée. Une enquête censée faire toute la lumière sur «  son identité, les raisons de son acte, mais aussi sur la manière dont il a pu être commis, malgré l’existence d’une clôture métallique de protection installée autour du toit ».

Devançant l’annonce officielle du ministère français des Affaires étrangères, le chercheur Romain Caillet,, avait coupé court aux spéculations, en révélant sur Twitter : « il s’agit bien d’un jeune originaire de la région parisienne ».

Formellement réprouvé par l’islam, comme par les deux autres grandes religions monothéistes, le suicide demeure un geste fatal rarissime à La Mecque, même si, par ailleurs, ce n’est pas la première fois qu’il endeuille les abords ou l’intérieur de l’une de ses plus prestigieuses enceintes sacrées. En 2017, un Saoudien avait tenté de s’immoler devant la Kaaba, avant que les forces de sécurité n’interviennent juste à temps pour le sauver des flammes.

25 commentaires

Laissez un commentaire
  1. benkadour kader
    pk tu le juges tu es qui sachec est a allah seul qu appartient son jugement de meme que tu ne sais meme pas dans quel etat il’etzit quand il a fzit ce geste
    sache aussi que malgre le suicide il sera lave suivant le rite musulman et ils feront la priere mortuaire car le suicide est interdit en islam mais cet acte ne fais pas de toi un musulman
    en islam c est la science avant la parole et les actes
    alors verifier vos dires dans vos commentzires
    barak allah oufikoum

  2. Cet homme était un de mes meilleurs amis, je le connaissait depuis tout petit merci de respecter sa mémoire et de ne pas vous avancer dans vos propos quand vous n’en savez rien, comme dit Hatim, il a perdu sa mère très jeune (elle même était décédé à la Mecque). Ce n’était pas un suicide, il était beaucoup plus pieux que la plupart des mauvaises langues qui parlent sur lui, il a perdu la tête et voulait montrer au monde un miracle à cause des videos de doctrines qui l’ont manipulé sur internet.. A aucun moment il pensait se donner la mort.

  3. Que الله lui fasse miséricorde et lui pardonne son acte ;

    Que الله vienne en aide à sa famille ;
    Nous penserons au défunt dans nos douas .

  4. Nous ne sommes pas la pour juger allah seul sait ce qui se passait en lui il est grand misericordieux et pardonneur qu il nous pardonne inchallah
    Allah yerahmou

  5. Barak’Allah ou fik et bravo pour cette mise au point.
    Il est vrai que nous avons souvent tendance à nous prononcer sans connaissance de cause, à nous montrer radicaux dans nos propos et parfois malveillants.
    Qu’Allah nous pardonne et qu’Il accorde sa rahma à ce jeune homme.

    • Je suis à la mecque, et j’etait pas loin de la victime ils disent n’importe quoi les gens q’allah nos pardonne inchallah mais le jeune était malade ( à cause de la magie et allah seul sait) si non il ne fait pas ça.
      Allah yarhmou inchallah.

  6. il n’y a pas de ça dans les institutions de l’islam car celui qui se donne la mort volontairement avant terme !!! son destin sera la jehenne ! en plus s’il est croyant sauf que si son etat est annormal psychiquement fa ina allaha ghafôr rahîm s’agissant des humains touchés par même! de quelques brins de folie ! et si je reviendrai dans ce contexte aux personnes normales, elles seront punies par ce meme acte dans leur tombes instantanément et à intervales réguliers et incessable jusqu’au jour de la resurection quand tout le monde sera sur le pont du sirat el moustakim où chaque âme a une façon façonnée par allah quant à ce passage sauf rassoulou allah saaws qui passera le premier comme un éclaire et ainsi de suite les apôtres “sahabas” salihines d’abord allah ouma donne nous Allah ! cette chance de ne pas echouer car sur ce pont il y aura des crochets qui attireront les mauvaises âmes criminelles vers le fond de SAKAR le plus bas de la jehenne ou l’enfer vers les flammes noires ! que si une seule goutte de sa flamme tombait sur un planète , la rendrait pire que galvanisée et innexistente ! oui une seule goutte ! sadaka rasoulou allah !

      • Dans un hadith le prophète dit,(je donne la signification):” ne sont pas pris en considération les “pêchers” de la personne qui dort jusqu’à ce qu’elle se réveille, du gamin jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de puberté et du malade mental jusqu’à ce qu’il trouve la raison”.

      • Arrêtons de juger, le jugement appartient à Allah. On ne sait Pas se qui motivé le frère au suicide. Pensez vous qu’une personne lucide pourrait faire ce genre d’acte. Qu’Allah lui fasse miséricorde.

    • mentir sur Allah est un péché grave Monsieur, le coran ne donne aucune déscription de ce que vous appellez adhab al kabr. arrêtez vos inventions et lisez le coran vous comprendrez ce qui vous attend pour toutes les inventions que vous écrivez

  7. Cet homme que Dieu lui fasse miséricorde était malade psychologiquement, tout son entourage le sait. Il a perdu sa mère à l’âge de 14 ans et ça a été un choc pour lui , il est tombé malade depuis cette époque. Il faut compatir avec lui et sa famille, cette mort ne peut pas être qualifiée de suicide religieusement parlant car il n’était pas responsable de ses actes au vu de sa maladie qui nécessitait des soins importants car il était gravement schizophrénique

    C’est malheureux de ne pas prendre la peine d’en savoir plus avant d’émettre des hypothèses farfelues et de salir sa mémoire

    • il n’y a pas de ça dans les institutions de l’islam car celui qui se donne la mort volontairement avant terme !!! son destin sera la jehenne ! en plus s’il est croyant sauf que si son etat est annormal psychiquement fa ina allaha ghafôr rahîm s’agissant des humains touchés par même! de quelques brins de folie ! et si je reviendrai dans ce contexte aux personnes normales, elles seront punies par ce meme acte dans leur tombes instantanément et à intervales réguliers et incessable jusqu’au jour de la resurection quand tout le monde sera sur le pont du sirat el moustakim où chaque âme a une façon façonnée par allah quant à ce passage sauf rassoulou allah saaws qui passera le premier comme un éclaire et ainsi de suite les apôtres “sahabas” salihines d’abord allah ouma donne nous Allah ! cette chance de ne pas echouer car sur ce pont il y aura des crochets qui attireront les mauvaises âmes criminelles vers le fond de SAKAR le plus bas de la jehenne ou l’enfer vers les flammes noires ! que si une seule goutte de sa flamme tombait sur un planète , la rendrait pire que galvanisée et innexistente ! oui une seule goutte ! sadaka rasoulou allah !

        • cette histoire est terrifiante, avec ce pont et les crochets, qui accrochent les âmes !!!
          punitions,châtiments, sentences, géhenne, flammes noires, rien que du bonheur !
          de plus il risque d’y avoir encombrement, vu le nombre de pécheurs, de mécréants, d’athées, d’incroyants !
          allez, la vie est belle quand même !
          cordialement

        • La Gehenne, c’était la vallée à Jérusalem où l’on brûlait les corps des vagabonds morts sans famille et sans que personne ne paie pour leur accorder une sépulture. Donc quand dans la Bible et dans le Coran, on parle de Géhenne, voilà le sens premier de ce mot, un lieu où le drame des vagabonds et des orphelins se déroule dans l’indifférence de la société …Ce qui rend le concept d’enfer très différent de ce que s’imaginent ceux qui ne font que lire des hadiths plus ou moins faibles et qui ne comprennent pas que le feu de la géhenne, c’est un symbole, celui du feu de la solitude absolue de quelqu’un qui a vécu hors de son dieu comme d’autres ont vécu sans famille. La géhenne c’est donc une métaphore. Quant au suicide, peu nombreux sont ceux qui le font de gaieté de coeur, ceux qui le font sont des désespérés pour la plupart, et la faute du suicide revient soit à la maladie soit à ceux qui les ont poussés au désespoir, et pas tant à celui qui a perdu tout espoir à cause de ses semblables. C’est pour cela qu’à l’encontre des hadiths décrivant l’enfer pour le suicidé, il y en a un autre qui décrit un ami d’un compagnon qui s’est suicidé à cause d’une très grande douleur, et son ami l’a vu en rêve auprès d’Allah mais sans ses mains car il s’était suicidé avec et le prophète (PBSL) a alors fait une duaa pour que Allah lui rende ses mains et Allah a exaucé la demande du prophète. Bref, nous ne savons pas ce qu’Allah décidera, nous savons simplement qu’il est miséricordieux et qu’il est plus proche de nous que notre veine jugulaire. Et nous savons aussi que nous n’avons pas le droit de juger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loi sur les « fake news » : du monopole de la vérité au règne du mensonge

Face au repli sur soi, opposer la culture de la rencontre