in

Un jeu vidéo offensant l’islam est revu et corrigé

Comment rectifier le tir d’un jeu vidéo qui a ciblé et mis dans le mille de l’offense religieuse dans un climat que rien n’apaise ? En retirant l’image déplacée qui a particulièrement heurté le public musulman, et qui peut difficilement se retrancher derrière la liberté artistique, en l’occurrence très orientée et d’une rare indigence…

Dans l’impossibilité de lancer une partie online de « Call of Duty : Modern Warfare 2 », les amateurs du jeu ne peuvent guère que ronger leur frein depuis que la carte Favela, par qui le scandale est arrivé, a été retirée du multijoueur en ligne. C’est un décor de salle de bains, et plus précisément l’illustration d’un tableau placé juste au-dessus des toilettes, dont on lit, médusé, sur la bordure de l’encadrement, l’inscription "Allah est beau et il aime la beauté", qui a suscité l’émoi.

Cette touche créative, particulièrement injurieuse, dont on s’interroge sur la finalité secrète, n’est pas passée inaperçue, nombreux étant ceux qui ont crié au « sacrilège », conduisant l’éditeur et le développeur, Activision et Infinity Ward, à présenter leurs plates excuses et à revoir instamment leur copie.

«Nous présentons nos excuses à tous ceux que cette image a offensé. Soyez assurés que nous n'étions pas au courant de ce problème et que nous n'avons jamais souhaité blesser qui que ce soit. Nous travaillons aussi vite que possible pour retirer cette image, ainsi que toute autre image similaire que nous pourrions trouver, de nos bases de données» stipule le communiqué, alors que l’impatience grandit à la perspective de découvrir la version remaniée du jeu, mieux inspirée, encore faut-il l'espérer.

Extrait à partir de 0'27

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

François Hollande reconnaît “la nuit oubliée” de 1961

Norvège : une rose contre la haine, en réponse au film anti-islam