in

Un Israélien poignarde un autre Israélien, pris pour un Arabe, à Haïfa

Emportés dans une spirale de haine et de violences paroxystique, la fureur des Israéliens à l’encontre des Palestiniens peut les aveugler au point de s’agresser entre eux, au cours d’une journée ponctuée de heurts sanglants qui a fini en apothéose sur un parking, au nord de Haïfa, avec ce véritable coup de poignard dans le dos…

Rapportée par The Times of Israël, cette attaque contre son camp a été perpétrée dans la banlieue de Kiryat Ata par un Israélien qui, cherchant désespérément à tuer un Arabe israélien, s’est laissé abusé par son sens du discernement très émoussé, prenant un des siens pour sa proie de prédilection.

Il faut dire que l’individu avait les nerfs à vif après avoir approché un véritable Arabe, prêt à le larder de coups de couteau, mais c’était sans compter la ruse de ce dernier qui, conscient du danger de mort imminent encouru, a réussi à le convaincre qu’il n’était pas ce qu’il croyait.

L’Israélien alors déconfit s’en est allé, sa rage n’en étant que décuplée, et ironie du sort, c’est finalement sur un juif israélien, au physique manifestement trompeur, qu’il a donné libre cours à ses pulsions de meurtre, le poignardant dans le torse avec férocité.

Morale de l’histoire : l’Israélien, dont la soif de vengeance était inassouvie, est aujourd’hui sous les verrous, tandis que sa victime israélienne a été hospitalisée d’urgence, quant à l’Arabe, l’ennemi à abattre, il est aujourd’hui sain et sauf, mesurant que sa vie n’a tenu qu’à un fil et à un subterfuge salvateur…

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ahmed Manasra, 13 ans, blessé et attaché avec des menottes sur son lit d’hôpital

Prières de rues : Marine Le Pen traînée devant le Tribunal de Lyon pour “incitation à la haine”