in

Ummah Foods, la marque leader du « chocolat halal typiquement britannique »

Le péché mignon de la gourmandise mis à part, la consommation de chocolat devrait être remboursée par la sécurité sociale tant ses bienfaits anti-stress pourraient réduire de manière drastique la prise d’antidépresseurs et peut-être même l’islamophobie, dont la France détient dans les deux cas le triste record…

De l’autre côté de la Manche, sa saveur délicate est à ce point appréciée et enchante tous les palais que la Couronne Britannique, à défaut d’être Le poids lourd européen, pèse de tout son poids dans la balance de la consommation de chocolat par habitant, prenant le leadership de l’Union Européenne en la matière.

Face à cet engouement gustatif pour le chocolat, les papilles britanniques n’étant jamais rassasiées, une offre halal a vu le jour en 2004 sous l’impulsion de l’anglais Khalid Sharif, alléché par un marché aux formidables potentialités. Ses petites douceurs exquises sont apparues sous la forme de barres chocolatées labellisées  « Ummah Foods » pour ravir les amateurs musulmans, mais pas seulement, ce dernier misant sur une image de marque « so british » pour conquérir tous les gourmands.

Depuis, le succès de Ummah Foods, qui a fait les gros titres sous le néologisme « Chochalal » inventé par un journaliste manifestement très inspiré, ne s’est pas démenti, son fondateur menant de front la diversification de ses produits et l’évolution de l’identité de la marque, toujours plus attachée aux valeurs britanniques afin de renforcer un sentiment d’appartenance auprès de ses coreligionnaires et clients, et d’être reconnaissable par tous les publics, sans exclusive.

Khalid Sharif a été conforté dans sa démarche par les récentes déclarations du Premier ministre David Cameron, prononcées devant un auditoire trié sur le volet lors du Forum économique islamique mondial à Londres, qui a appelé à faire de la capitale londonienne la place forte de la finance islamique à l’échelle internationale mais aussi le foyer accueillant de nombreux grands labels halal « made in Britain ».

Des propos qui étaient de bon augure à quelques jours de la semaine mondiale de l'entrepreneuriat, et qui ont fini de convaincre le PDG d’Ummah Foods du bien-fondé de sa refonte de l’image de l’entreprise. Fusionnant avec l’Union Jack, le logo d’origine ne fait plus qu’un avec l’étendard national, accompagné d’un slogan dont la loyauté au drapeau ne peut plus être prise en défaut, à part par les esprits tortueux et torturés : « Le chocolat halal typiquement britannique ».

En dépit de la violence extrême de l’extrême droite anglaise, la fierté d’appartenance à la Grande-Bretagne se développe au sein de la communauté musulmane, qui fait bloc derrière ses champions et exulte à l’annonce de leur réussite, à l’instar du coureur de fonds Mo Farah, drapé dans l’Union Jack après avoir décroché la médaille d’or aux Jeux Olympiques de Londres. Une fierté qui, encouragée par les signes d'ouverture du gouvernement, parvient à vaincre la peur paralysante de l’islamophobie, incitant les sujets musulmans de Sa Gracieuse Majesté à redoubler de dynamisme sur le plan entrepreneurial, au grand dam de leurs détracteurs en embuscade.

Rien de tel qu’une petite bouchée de chocolat pour calmer les nerfs de ceux qui sont au bord de la crise de nerfs quand l’islam leur est conté, à moins qu’ils ne s’étouffent avec, car un peu trop « halal » à leur goût… Wait and see…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Algérie va développer l’exploitation de gaz de schiste

Un jeune imam en herbe de 9 neuf ans subjugue les fidèles en Jordanie