in

Tweet islamophobe : le maire (LR) de Compiègne soutient inconditionnellement son adjointe, Arielle François

Ce que l’on pressentait s’est vérifié dans les faits : le silence assourdissant de Philippe Marini, le maire (LR) de Compiègne, face à l’opprobre fondé qui a frappé son adjointe, Arielle François, après avoir diffusé sur Twitter, vendredi dernier, la citation islamophobe d’un monstre de cruauté – le moine bouddhiste Ashin Wirathu plus connu sous le surnom glaçant de « Hitler birman » – en la qualifiant de « parole pleine de sagesse », était révélateur, non pas de son embarras réprobateur, mais de son soutien sans failles…

Voici à nouveau la citation ignominieuse dans laquelle Arielle François puise une bien ténébreuse source de sagesse…

Sourd au tollé suscité par la coupable inconséquence de son élue qui, alors même que la tragédie de Nice hantait les esprits, a soufflé sur les braises de la haine en dévoilant sa propre détestation de l’islam, tout en faisant l’apologie du génocide commis contre les musulmans de Birmanie, Philippe Marini n’a brisé son silence complice que pour mépriser l’indignation générale, et celle de sa propre équipe municipale en particulier.

« En cette période d’union nationale, nous devons, nous élus, pratiquer le vivre ensemble. Nous devons nous désolidariser de tels propos et demander à Philippe Marini sa démission (celle de Arielle François NDLR) », a exhorté Christophe Cauvin, l’un des nombreux conseillers municipaux outrés, en se heurtant à la fin de non-recevoir de l’édile qui a choisi son camp avec dédain, mais, hélas, celui qui dévalue chaque fois un peu plus l’exercice de la politique…

Faisant bloc, inconditionnellement, derrière celle qui fait pourtant figure de brebis galeuse aux yeux de plusieurs élus de la majorité, le premier magistrat de la cité s’est enferré dans sa posture blâmable, jusqu’à lui renouveler « toute son amitié et sa confiance », jugeant les réactions scandalisées, sur la Toile, au sein de sa mairie et dans ses propres rangs, parfaitement « ridicules et excessives ».

C’est un comble, car l’excès est sans nul doute du côté de Arielle François et de son tweet infâme qui en dit long sur la nature de la « sagesse » qui éclaire ses noires pensées !!

Le gros titre éloquent de la presse locale de l’Oise 

 

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une mosquée près de Toulouse endommagée par un incendie criminel

Royaume-Uni : un pub oblige un enseignant dénommé “Islam” à enlever son t-shirt personnalisé à son nom