in

Trump vs Soleimani : l’assassin en chef raconte…

Pendant un meeting avec les donateurs du Parti républicain à Mar-a-Lago (Floride, USA), Donald Trump a raconté, à sa façon, comment son armée à tuer le général Iranien, Qassem Soleimani…

« Il était censé être invincible »

Le samedi 18 janvier 2020, la chaîne américaine CNN a pu mettre la main sur un enregistrement sonore sur lequel Donald Trump évoque l’élimination de Qassem Soleimani. Plusieurs caméras « à des kilomètres dans le ciel », un compte à rebours et puis « boum »… dit-il notamment, rapporte la presse Française.

Publicité
Publicité
Publicité

Pour rappel, le haut gradé des Gardiens de la révolution, l’armée idéologique de la République islamique d’Iran, a été tué le 3 janvier dernier à l’aéroport de Bagdad avec son lieutenant Irakien Abou Mehdi al-Mouhandis« Il était censé être invincible », a lâché le président américain.

Selon le chef d’Etat, avant la frappe, « il disait des mauvaises choses sur notre pays »… « Il disait, genre, ’nous allons attaquer votre pays, nous allons tuer vos gens’. J’ai dit : ’combien de temps est-ce qu’on doit encore écouter cette merde ?’ ». Donald Trump reproduisant ensuite la scène en imitant les soldats qui s’adressaient à lui tandis qu’il suivait les opérations en direct depuis les USA.

Deux pour le prix d’un

Publicité
Publicité
Publicité

« Ils ont dit : ’Monsieur – et vous savez, ça vient de caméras à des kilomètres dans le ciel. Ils sont ensemble, Monsieur (…) Ils ont deux minutes et onze secondes à vivre »Donald Trump a continué son récit : « ils sont dans la voiture. Ils sont dans un véhicule blindé qui est en marche. Monsieur, ils ont environ une minute à vivre, Monsieur… 30 secondes, 10, 9, 8…’ Et puis soudain, ’boom’. ’Ils ne sont plus là, Monsieur’ ».

Et Donald Trump est ravi d’en avoir éliminé « deux pour le prix d’un ». Il a toutefois reconnu que cette frappe a secoué le monde, mais c’était nécessaire…

*Source : L’info.re

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Briser le blocus de Gaza : le courage d’une députée finlandaise

Afrique du Sud : les musulmans pleurent la mort de Yousuf Deedat, un éminent universitaire froidement assassiné