in

Trump renvoie Bolton, fervent relais d’Israël à la Maison-Blanche

Le président américain a annoncé mardi le licenciement de John Bolton, le plus belliqueux des membres de son administration, fervent relais d’Israël à la Maison-Blanche.

Bolton occupait le poste de Conseiller National à la Sécurité, l’un des emplois les plus élevés dans la hiérarchie gouvernementale états-unienne.

« J’ai informé John Bolton hier soir que je n’avais plus besoin de ses services à la Maison-Blanche », a ainsi tweeté Donald Trump mardi matin.

« Je désapprouve en effet un grand nombre de ses suggestions », ajoute-t-il, faisant référence aux pressions exercées par Bolton pour que les USA lancent une attaque massive contre l’Iran, comme le demande Netanyahou.

Publicité

Ce dernier, en campagne électorale, a fait un nouveau pas dans la surenchère coloniale : il a pris mardi l’engagement public d’annexer immédiatement la Vallée du Jourdain, soit plus de la moitié de la Cisjordanie occupée, s’il était réélu le 17 septembre prochain.

EuroPalestine

Publicité
Publicité

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. John Bolton, ex-chouchou de la Maison-Blanche, a appris son éviction par un tweet…

    L’opinion publique (et pas seulement aux états-unis) est lasse des fausses guerres…

    Ce va-t-en-guerre obsédé, déjà là, sous l’administration de George W. Bush… Avait alors, incompréhensiblement été propulsé aux avant-postes…

    Qu’un personnage comme Bolton soit sorti du jeu ne peut que nourrir le soulagement…

    Le problème reste le jeu lui-même…

    • Je pense que c’est une très bonne nouvelle côté américain. Les va-t’en-guerre c’est pas mon truc. Ce qui est inquiétant c’est la promesse de campagne de Netanyahou qui ruine une solution à deux états qui me paraît la seule issue possible à ce conflit. Un seul état déclaré juif après tant de morts côté palestinien ne peut virer qu’à un exode complet des palestiniens.

  2. Bouton et Trump savent que le clergé de Téhéran représente le poumon des USA au moyen orient, Al Saoud la vache et l’état hébreux la raison d’être.

    Problème : Le clergé de Téhéran veut plus pour ses services rendu aux USA.

    Bolton estime que ce clergé avait été surpayé pour ces services, en Afghanistan, Irak, Syrie et Yémen, et il doit maintenant obéir.

    Trump estime qu’il doit encore remercier le clergé de Téhéran, parce qu’il y a encore du travail.

    • vous pourriez nous donnez vos source?? parce que là on nage en plein délire? il me semble que les sanction américaine sont particulièrement dure avec l’Iran, surtout qu’elle empêche tout les européen de faire des affaire avec ce pays.

      • De quelle source parlez vous, le journal de vingt heure, le bla bla des diplomates qui justifient leur salaires, les fuites des femmes de chambre.

        Non , ce que je dit reste une lecture, que l’histoire n’a pas démenti.
        Tous les présidents américains ont menacé l’Iran, tous ont fait le contraire.

        Dans mon atelier, tous mes marteaux sont cassés , mon enclume est restée intacte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Présidentielle en Tunisie : les femmes grandes absentes

Rares images d’un village rohingya, deux ans après sa destruction par l’armée birmane