in

Sur France 24, un chercheur affirme que le gouvernement algérien “aurait libéré plus de 10 000 prisonniers de droit commun pour tenter de créer des problèmes”

Sur France 24, une information particulièrement étrange et difficilement vérifiable  donnée par ce chercheur en poste dans le très sérieux centre internationale de Barcelone,   qui affirme qu’il y  a une dizaine de jours  “le gouvernement algérien ou les services de sécurité  aurait libéré plus de 10 000 prisonniers de droit commun pour tenter de créer des problèmes.”

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Salam,

    C’est la methode du dictateur de la Syrie bachar, qui pour contrecarrer le soulevement pacifique de son peuple, a orienté ce dernier vers une lutte armée contre son régime:

    – En fermant la porte toutes les solutions politiques
    – En meprisant son peuple dans le but de le provoquer (par des insultes tenues par ses sbirs)
    – En mettant à sa disposition des armes à la sortie des mosquées, ou bien des depots d’armes soit disant abondonné par le regime.
    – En libérant les prisoniiers partisant de la lutte armée, mais surtout pour qui’ils constituent des éléments permettant des rivalités au sien de l’opposition, laquelle s’ntretuait et s’affaiblissait à terme fasse au régime.
    -Réactiver voir instrumentaliser les cellules dormantes issues de la guerre d’Irak suite à l’invasion illégale de l’Armée américaine en 2003.
    Toutes ces maneuvres avait pour but de transformer le soulevement pacifique en une lutte armée, qui lui octtoyait un leure de “la legitimiter” internationale pour réprimer le soulevement de son peuple, sous – couvercle de la lutte contre le térrorisme et / ou Daesh lequel s’averait être un allié de circanstance, à l’instar des ses alliés l’Iran et la russie de Poutine, qui ont proné et instrumentalisé le même motif( tout en profitant de l’affaiblissement militaire du regime), le premier pour assoir son hégemonie chiite et l’accée géostratigique à la méditerranée quant au second.

    Le paraléle de l’instrumentalisation des GIA ( groupe islamique armée) ou groupe islamique DE L’ARMEE pour les observateurs avertis des manipulations des services secrets algérien, créve les yeux, ce qui a permis au regime Algérien de se maitenir au pouvoir tout en reprimant son peuple sous couvecle de la lutte contre le terrorisme. Et de se presenter aux yeux du monde comme un partenaire incoutournable de la stabilité et la sécurité de la région, ce qui a été contredit par le soulevment réitéré su peuple Algérien, et 20 ans aprés on constate que cest le regime qui constitue l’instabilité qui demeure!!!

  2. Cette démocratie si parfaite fabrique elle-même son inconcevable ennemi, le terrorisme. Elle veut, en effet, être jugée sur ses ennemis plutôt que sur ses résultats. L’histoire du terrorisme est écrite par l’État ; elle est donc éducative. Les populations spectatrices ne peuvent certes pas tout savoir du terrorisme, mais elles peuvent toujours en savoir assez pour être persuadées que, par rapport à ce terrorisme, tout le reste devra leur sembler plutôt acceptable, en tout cas plus rationnel et plus démocratique.

    Guy Debord
    (achtung : je ne dis pas que l’information donnée par M. Ghilès soit vraie.)

  3. que ce soit une “fake news” ou non , le danger est bien réel pour le peuple Algérien.
    les pièges seront nombreux, les provocations incessantes, les tentatives de division également.
    Le peuple Algérien à démontré toute sa force, sa sagesse et sa détermination au cours des derniers jours.
    Il mérite notre confiance, et notre respect.
    Cette attitude est sa seule chance, il me semble bien que l’immense majorité l’a bien compris.
    Je lui adresse pour ma part, tout mon soutien dans les épreuves difficiles qui s’annoncent.
    Amitiés et courage à tous

  4. C’est le scenario qui avait été mis en place en Algérie en 92/93 avec Ali Kafi, ils ont libéré les pires criminels des prisons hautes sécurité pour qu’ils égorgent le peuple.
    Cette fois-ci je ne pense pas qu’ils ont recours à ce principe, si tel est le cas ont aurait déjà vu les premiers résultats.

  5. L’intox commence !
    Veulent-ils faire de l’Algérie comme la Syrie ?
    Nous savons déjà que les charognards guettent leurs proies et essaient de recruter des mercenaires qui exécutent leurs plans pervers. La CIA et le Mossad ne sont jamais loin des événement qui se passent dans les pays arabes et musulmans.
    Mais le peuple algérien est déjà vacciné, cela ne marchera pas avec lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Written by Saïd Branine

Publicité

Algérie : Du prétexte conjoncturel aux causes systémiques. Promesses et dangers d’une révolte de la dignité

Pour Marine Le Pen, les manifestants français et algériens partagent une même “soif de démocratie”